Magazine des actualités et des tendances

L’assurance décennale obligatoire pour les auto-entrepreneurs

Assurance Décennale : garantie de 10 ans obligatoire pour certains auto-entrepreneurs enregistrés comme artisans. La loi Pinel pour les petites entreprises publiée le 18 juin 2014 prévoit d’augmenter les exigences en matière d’assurance décennale – une garantie de dix ans exigée par certains artisans afin de garantir la qualité de leur travail. La nouvelle loi stipule que les renseignements sur l’assurance doivent figurer sur les soumissions et les factures.

Qui aura besoin d’une assurance décennale ?

L’assurance décennale est déjà nécessaire pour les artisans du bâtiment, tels que les menuisiers, les carreleurs, les couvreurs, les couvreurs, les travaux généraux de construction, les ferrures de fenêtres. Jusqu’à présent, les auto-entrepreneurs étaient encouragés à obtenir une décennale, mais aucune vérification n’a été faite – apparemment, de nombreux artisans auto-entrepreneurs dans le bâtiment ne sont pas assurés, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas d’assurance décennale.

Renseignements sur l’assurance exigés sur les soumissions et les factures

  • Coordonnées de la compagnie d’assurance
  • Couverture géographique de l’assurance
  • Date de début et de fin de la couverture d’assurance

Combien coûte l’assurance décennale ?

Le coût de l’assurance décennale varie en fonction du nombre de métiers couverts, ainsi que du chiffre d’affaires de l’entrepreneur. La cotisation annuelle peut varier de 1500 euros pour un carreleur à 3000 euros pour un constructeur / installateur de fenêtres.

Assurance décennale des constructeurs – Assurance Décennale

L’assurance décennale souscrite par l’entrepreneur en construction couvre sa responsabilité en cas de défauts survenant pendant la période de garantie de dix ans. L’assurance est obligatoire et des pénalités sévères sont prévues pour un constructeur (ou un architecte) qui n’a pas souscrit une assurance appropriée.

Cependant, l’application de la règle est faible et, comme beaucoup de règles en France, elle est honorée autant dans la violation que dans l’observation. Méfiez-vous donc des estimations basses. Vous devez vous demander pourquoi elle est faible, et si c’est parce que le constructeur ne supporte pas le coût de l’assurance, vous devez clairement vous demander si vous souhaitez ou non l’utiliser.

Nous vous recommandons fortement de demander à voir le certificat d’assurance des défauts du constructeur avant d’accepter un devis ou le début des travaux. Vous devez vérifier qu’il s’agit d’un certificat à jour, faute de quoi la compagnie d’assurance pourrait ne pas être disposée à payer en cas de sinistre.

Seules les activités déclarées par un constructeur à son assureur sont couvertes par la garantie décennale du bâtiment, alors assurez-vous de vérifier les activités énumérées sur la police. Il convient également de noter que « l’assurance décennale » n’est pas « l’assurance responsabilité civile professionnelle » ; cette dernière est l’assurance responsabilité civile responsabilité civile qu’un constructeur doit également détenir. Ne vous laissez donc pas berner par un constructeur qui vous offre sa police d’assurance responsabilité civile comme sa police d’assurance de 10 ans ! Si le constructeur fait faillite ou cesse ses activités pendant l’avancement des travaux ou après leur achèvement, la police d’assurance demeure en vigueur, ce qui constitue une garantie importante.

Il existe une jurisprudence abondante concernant l’exploitation de la garantie décennale des constructeurs, car la loi elle-même n’est pas précise sur ce qui est couvert et dans quelle mesure il peut l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.