Magazine des actualités et des tendances

Le contrôle parental pour les enfants

Les enfants sont des âmes curieuses, avides d’apprendre tous les détails possibles sur tous ce qui se passe autour d’eux.

La bonne nouvelle, c’est que tout ce qu’ils veulent savoir est déjà disponible sur Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat et tout le reste ! Il suffit de créer un compte et de mettre la main sur n’importe quelle information n’importe où dans le monde. Facile, n’est-ce pas ?

C’est chouette non ? Mais ce n’est pas le cas !

Les médias sociaux sont des outils puissants pour perturber les enfants dans d’autres activités comme les études, les sports, la socialisation, le temps familial, etc. La concentration des enfants est déjà faible, il suffit à peine du bruit d’une épingle pour les distraire de leurs activités quotidiennes. Imaginez tout le contenu que les médias sociaux fournissent pour distraire les enfants. La socialisation s’est transformée des scénarios du monde réel, en réalité virtuelle. Les enfants sont plus influencés par leurs amis sur les médias sociaux que par ceux qui y sont physiquement présents.

Protéger les enfants d’Internet et des dangers qu’il comporte est malheureusement un devoir pour nous tous, parents et non-parents. Les enfants savent maintenant utiliser les PC, les smartphones et les tablettes encore mieux que les adultes et, bien que le Web leur offre mille avantages, il est dangereux et il ne faut pas l’oublier. Vous devriez sérieusement commencer à prendre des décisions responsables qui vous aideront à protéger votre enfant des intentions malveillantes.

Saviez-vous que Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux ne recommandent pas l’utilisation de leurs plateformes à ceux qui n’ont pas au moins 13 ans ? Alors pourquoi tant de jeunes de moins de 13 ans sont-ils encore présents ? Simple : l’enregistrement est très facile pour tout le monde et il n’y a aucun moyen de faire respecter cette limitation. Certains sites Web et services utilisent des formulaires en ligne pour essayer d’empêcher les jeunes d’accéder à leur contenu, mais vous n’avez qu’à fournir des renseignements inexacts sur l’âge et c’est terminé. Et sans l’œil vigilant d’un adulte, il sera plus facile de tomber dans les pièges de la toile

Apprend à l’enfant à ne pas parler à des étrangers, même pas en ligne

La meilleure façon de prévenir tout risque est de communiquer avec vos enfants, leur faire comprendre ce à quoi ils peuvent accéder et ce à quoi ils ne peuvent pas accéder, d’établir des limites claires à l’utilisation du Web. Rappelez-leur toujours de ne pas parler à des adultes étrangers, pas même sur le net. Les chats en temps réel, les réseaux sociaux et les services de messagerie comme WhatsApp sont parfaits pour se faire de nouveaux amis et renforcer ceux qui existent déjà, mais il y a toujours le problème de l’anonymat potentiel : un imposteur pourrait se cacher derrière le profil d’un enfant et le pousser à un vrai rendez-vous.

Pour minimiser ce risque, apprenez à l’enfant à :

N’utilisez que le prénom ou un surnom, jamais le nom et le prénom complets.
NE JAMAIS divulguer le numéro de téléphone ou l’adresse domiciliaire.
N’envoyez jamais ses photos à des étrangers.
N’acceptez JAMAIS de rencontrer une personne connue sur Internet, sans le consentement explicite des parents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.