Magazine des actualités et des tendances

Le viager, des avantages précieux

L’investissement dans l’immobilier implique généralement la mise en œuvre de plusieurs démarches qui peuvent s’avérer être assez contraignantes. Heureusement, il existe des moyens avantageux et rentables pour investir dans l’immobilier tel que le viager.

Il permet en effet de disposer d’un patrimoine dans des conditions financières très favorables. Zoom sur ce type de transaction et ses avantages.

Le viager : que faut-il en retenir ?

Le viager est un contrat qui lie un vendeur à un acquéreur au sujet de la vente d’un bien. Ainsi, le contrat de viager stipule que l’acheteur s’engage à débourser un bouquet et une rente viagère à son vendeur. Le vendeur est alors appelé un crédirentier et l’acquéreur un débirentier.

Un bouquet est un capital versé par l’acheteur au moment de la signature du contrat. La rente viagère représente elle, le montant mensuel payable à vie par l’acheteur. En outre, tous les paramètres ayant rapport aux montants exacts sont déterminés par consensus entre les deux protagonistes.

D’autre part, dans l’optique de mieux réglementer le processus, il existe certaines clauses bien définies. Il s’agit par exemple de la clause de réquisition et la clause résolutoire. Cette dernière intervient particulièrement en cas de non-respect du paiement de la rente à vie.

Pour réaliser ce type d’investissement, il est par ailleurs recommandé de s’octroyer les services d’un notaire.

Les types de contrats de viager 

Le contrat de viager se décline suivant trois types offrant chacun des avantages. D’abord, il existe le viager occupé permettant à ce que le vendeur continue de bénéficier de ses biens. L’avantage ici est que les dépenses entrant dans l’acquisition sont considérablement amoindries pour l’acquéreur.

Contrairement à ce dernier, le viager libre implique que le vendeur libère totalement le bien et n’en fait plus usage. L’avantage est que la propriété absolue du bien revient directement à l’acheteur qui pourra l’utiliser à sa guise. Cependant, le coût de l’achat est évidemment en dessus du premier type.

L’option « vente à terme » permet de pallier la question de versement de montant à vie qui pourrait sembler désavantageux. Ce type de clause permet de fixer un délai donné pour le paiement. Ainsi, le montant n’est plus payable à vie par le client. Par conséquent, cela impliquerait une revalorisation du bouquet par le vendeur.

Les avantages du viager pour un acquéreur et pour un vendeur

L’un des premiers bénéfices dans l’achat d’un bien en viager est l’investissement dans l’immobilier avec un capital moins important. Il est contraire à un achat traditionnel qui impliquerait la disponibilité d’un important pouvoir d’achat.

L’autre privilège est la garantie d’un investissement à long terme moins dispendieux et surtout rentable pour le futur. Outre cela, une clause viagère libre offre la possibilité à l’acheteur de louer ou de revendre son bien. Ceci pourrait constituer un retour sur investissement très intéressant.

Par ailleurs, le viager présente également assez d’avantages pour un vendeur. Il assure en effet une vente avec rendement à vie. Cette situation offre une meilleure qualité de vie pendant la retraite et jusqu’à la mort.

Il existe également la possibilité de continuer de faire usage d’un bien déjà vendu pendant de longues durées. Un autre aspect intéressant est l’important retour financier après la vente surtout dans le cas d’un viager libre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.