Magazine des actualités et des tendances

Les missions que vous pouvez confier à votre jardinier à domicile

Parc historique de Sukhothai – Wat Sa Si

Dans un de nos articles récents, nous vous avons parlé de ce qu’il faut faire pour choisir et embaucher un jardinier à domicile. Mais avant d’en choisir un, il faut également bien définir à l’avance les tâches que vous lui confierez. Gros plan sur les travaux que peut faire un jardinier à domicile.

Petits travaux du jardinier à domicile et services à la personne

Il y a de nombreux travaux, qualifiés de petits travaux de jardinage, que vous pouvez confier à votre jardinier à domicile. En revanche, il y a aussi des types travaux qu’il ne pourra jamais faire, car ces travaux n’entrent plus dans le cadre des services à la personne et peuvent nécessiter l’intervention d’autres professionnels spécialisés. À titre d’exemple, en termes d’élagage et d’ébranchage, un jardinier à domicile ne peut faire qu’un élagage à hauteur d’homme. C’est-à-dire que pour élaguer, il ne doit pas monter dans un arbre et utiliser du matériel de type échelle, cordes ou harnais de sécurité.

Donc, si vous chercher un jardinier à domicile, comme ici https://www.cmonjardinier.com/jardiniers/69000/Lyon?page=0, à Lyon par exemple, assurez-vous que les travaux que vous souhaitez lui confier fassent partie des activités dans le cadre d’aide à la personne. Parmi ces petits travaux se trouvent la tonte de la pelouse, la taille des arbustes et des haies, mais à hauteur d’homme, le débroussaillage, l’entretien des allées, des terrasses et des balcons, l’arrosage manuel des plantes. Un jardinier à domicile peut également s’occuper de votre potager ou de votre verger, du nettoyage et du déneigement de votre jardin. Le ramassage et l’enlèvement des déchets végétaux entrent également dans les prestations d’un jardinier à domicile.

Pourquoi bien définir la mission de votre jardinier à domicile ?

C’est tout simplement parce que les activités d’un jardinier à domicile font partie des activités qualifiées de services à la personne et qui peuvent donner droit à un dispositif d’aide fiscale. Ce qui est un grand avantage, car sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt sur toutes les dépenses que vous y avez engagées. Toutefois, pour les particuliers, le montant de ces frais de jardinage est plafonné à 5000 € par an, c’est-à-dire que vous pouvez économiser jusqu’à 2500 €.

En effet, pour bénéficier de cette défiscalisation sur les travaux de jardinage, le particulier doit reporter le montant des frais engagés sur sa déclaration de revenus. Généralement, il n’est pas nécessaire de joindre des justificatifs, mais la société spécialisée que vous avez choisie peut bien vous établir un décompte annuel pour la totalité des prestations qui vous ont été facturées.

Enfin, seuls les mode de paiement suivant peuvent être pris en compte pour bénéficier de cet avantage fiscal : virement, carte de paiement, titre universel ou interbancaire de paiement, prélèvement, chèque et Chèque Emploi Service Universel ou CESU.

Si vous avez la possibilité de payer le jardinier à domicile ou le prestataire agréé par chèque CESU, les démarches administratives sont encore beaucoup plus simplifiées, notamment en termes de déclaration du jardinier et celle de vos dépenses engagées. Pour ce type de paiement très pratique, renseignez-vous auprès de CESU URSAAF de votre région.

Pour vous donnez un exemple concret de tous ces avantages, si par exemple vous devez payer 150 € de frais de jardinage, vous payez 100 € avec votre chèque CESU, plus 50 € de votre porte-monnaie. Vous déclarez donc ces 50 € et vous obtiendrez 25 € de réduction d’impôts. Au final, la prestation de jardinage ne vous aura coûté que 25 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.