Magazine des actualités et des tendances

Pokemon Go : Un procès a apporté de nouvelles mises à jour à l’application.

Pokemon Go décide de mettre à jour,  certaines de ses politiques dans le cadre d’un procès,  toujours en cours ; mais quand même en partie gagné par les résidents des maisons ennuyés par les joueurs.

Niantic, la société qui a développé Pokémon Go, a accepté de régler un différend avec des personnes qui avaient PokéStop près de chez elles, et apporte certains changements au jeu dans le cadre de cet arrangement. L’accord a eu lieu au tribunal et attend toujours l’approbation des juges. Le deal devrait faciliter la vie des personnes qui trouvent des joueurs Pokémon Go non désirés à proximité

Niantic a accepté de mettre en œuvre des dispositions et de nouvelles règles dans le cadre de l’accord, qui seront en vigueur au cours des trois prochaines années. Si vous êtes propriétaire d’une maison près d’un lieu de rencontre, vous pouvez déjà demander que les arènes ou les PokéStop situés à proximité soient enlevés, et, Niantic s’engage à résoudre les plaintes dans les 15 jours. Elle prévoit également de supprimer tout PokéStop situé à 40 mètres de la propriété en question et de maintenir une base de données qui empêche l’ouverture d’une nouvelle arène ou PokéStop à proximité de celui-ci. En plus des résidences privées, les autorités peuvent également exiger que les lieux et les PokéStop n’apparaissent que pendant les heures d’ouverture.

De nouveaux avertissements alertent les joueurs

Les modifications ajouteront également une série d’avertissements pour les joueurs. Si plus de 10 personnes se présentent à un assaut Pokémon Go, un message clignote sur leur écran, leur rappelant d’être « polis envers les autres et respectueux de l’environnement réel. » Un message similaire apparaîtra à côté des autres avertissements lorsque les joueurs lanceront le jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.