Magazine des actualités et des tendances

Code de la route : les questions récurrentes

En France et partout ailleurs, l’obtention du permis de conduire requiert de suivre des cours d’auto-école puis de passer un examen. Loin d’être difficile, l’évaluation est à la portée de tous, à condition de s’être bien préparé. Elle se déroule en deux phases : l’une théorique et l’autre pratique. Lors de la théorie, des questions sont posées pour évaluer votre capacité à gérer les situations qui peuvent se présenter à vous lors de la conduite. Vous devrez donc vous armer pour y répondre afin de réussir votre examen.

Les types de questions du Code de la route

De façon générale, trois types de questions sont posées lorsque vous voulez obtenir votre permis de conduire dans une auto école.

Les questions de mise en situation

Lors de l’examen, vous serez mis dans la peau du conducteur et devrez répondre à des questions exposant des situations données. Par exemple, il peut vous être demandé de dire ce que vous feriez face à un danger, quel comportement vous devrez adopter en présence de piétons et cyclistes, etc.

Les lectures et observations d’images

À ce niveau, vous serez face à des questions illustrées par des images. Ces dernières montreront une ou plusieurs situations que vous devrez analyser. Il vous faudra donc lire la question, puis observer l’image afin d’y apporter une réponse. Par exemple, l’image peut montrer un panneau et la question vous demandera ce que vous ferez en présence de cette signalisation.

La lecture simple de situations

Les questions de ce type sont de simples questions posées lors de l’examen. Elles sont souvent accompagnées d’images. Par contre, les images n’influent aucunement sur la question. Vous pouvez donc répondre aux questions sans prendre en compte ce qui se présente à vous sur les images.

Exemples de questions du code

Au total, 40 questions à choix multiple vous seront posées lors de votre examen. Elles seront sélectionnées de façon aléatoire dans un ensemble de 9 différents thèmes. Pour être admis, vous devrez avoir un total minimal de 35 bonnes réponses sur 40. Rappelez-vous des notions apprises à l’auto école et des révisions faites. Ci-dessous, quelques exemples de questions qui vous seront posées :

  • À quelle vitesse devrez-vous rouler en tant que novice ?
  • Que devrez-vous faire en présence d’un accident ?
  • Devrez-vous retirer le pied de l’accélérateur ou rétrograder jusqu’en deuxième afin de réduire votre consommation lorsque vous approchez un feu rouge ?
  • Dans cette zone (il vous sera présenté une image), vous pouvez rouler à : 50 km/h ? 80 km/h ? 90 km/h ? 120 km/h ?
  • Que devrez-vous faire à l’approche d’un passage à niveau ?

Bien d’autres questions relativement simples vous seront posées.

Conseils pour vous en sortir

Pour réussir l’examen du permis de conduire, vous devez bien évidemment, apprendre le code de la route en vigueur dans votre pays. Avec des révisions et des exercices réguliers, vous maîtriserez la théorie et serez paré pour la pratique. Surtout pour ce qui s’agit des questions de mise en situation. Au-delà de cela, bien lire les questions, observer les images et faire une analyse profonde de chaque mot est essentiel. Vous devrez y aller calmement afin de rester concentré tout au long de l’évaluation. Soyez toujours lucide, faites attention aux pièges. Par exemple, prenez soin de relever ce qui est une obligation et ce qui est une autorisation : « je peux » est différent de « je veux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.