Magazine des actualités et des tendances

Comment savoir si mon ado fume du cannabis ?

Nous n’entrons pas dans le débat sur la légalisation de la marijuana, qui est pour et qui est contre.

Nous n’ouvrons même pas la question du cannabis thérapeutique, désormais pleinement reconnu et vendu en pharmacie. Ce n’est pas l’endroit. Dans cet article, nous voulons nous concentrer sur un aspect qui, à la lumière de certains commentaires et demandes reçus par la rédaction, touche de nombreuses mères : Comment reconnaître si mon garçon fume l’haschich ?

Sans aucun doute certains « signes » peuvent être liés à l’utilisation de « l’herbe »

Quelques changements d’habitudes

Généralement, ceux qui consomment de la marijuana parlent d’un effet très relaxant dérivant de leur consommation. L’un des « changements »  le plus remarquable chez une personne consommant l’herbe est la modification des habitudes de sommeil, on dort beaucoup et, aux heures de veille, on a tendance à être plus fatigué ou apathique. Mais il y a aussi la possibilité inverse : celle des personnes qui réagissent à la marijuana avec l’insomnie  et d’autres troubles qui affectent l’humeur.

Quelques changements d’attitudes

À cet égard, alors que certaines personnes semblent plus « détendues » et épuisées, d’autres peuvent avoir des sauts d’humeur soudaines et même des épisodes de crises de panique ou d’anxiété.

Attention aux dépenses

Dans le cas des adolescents, la question économique peut être un signal à retenir. Cela dit, si un gars fait généralement faillite et demande de l’argent fréquemment, il n’est pas automatiquement un fumeur de marijuana ! Comme dans les cas ci-dessus, les dépenses pourraient également être une alarme mais seulement si elles sont liées à d’autres points.

Odeurs inhabituelles

L’odeur de marijuana est facilement reconnaissable et est suffisamment forte pour persister sur les vêtements et les cheveux. Parfois, l’attitude inutile de ceux qui la consomment peut-être due davantage à la nécessité de cacher des signaux sans équivoque tels que l’odeur, qu’à de véritables sautes d’humeur

Yeux rouges

Les « yeux rouges est l’un des effets les plus courants et bien connus de la marijuana. Parfois, il a également tendance à donner une couleur rougeâtre ou jaune rougeâtre à la sclérotique, la partie des yeux qui, en revanche, devrait être blanche, car l’utilisation de cette substance provoque la dilatation des capillaires.

Mémoire et seuil d’attention

Ceux qui fument de la marijuana peuvent avoir des troubles de la mémoire et une forte tendance à se laisser distraire. Dans certains cas, dérivant d’une utilisation certainement non occasionnelle, on peut arriver à des pensées paranoïaques, à un détachement de la réalité et à un désintérêt généralisé même pour les choses les plus importantes.

Habitudes alimentaires

Fumer du cannabis provoque une faim de loup La réaction, bien sûr, est biochimique, mais la prise de poids … est bien réel ! On l’appelle généralement «faim chimique », et c’est cette sensation d’appétit soudainement accrue et consécutive à la consommation de marijuana ou de haschisch.

Des études récentes ont montré qu’en plus de stimuler l’appétit, ce type de substance modifie également les préférences alimentaires. En outre, la marijuana peut donner une forte impression de sécheresse dans la bouche et la gorge, ce qui amène (ceux qui en consomment) à boire beaucoup d’eau.

Sevrer son ado avec du cannabis légal

Le chanvre est un produit du cannabis, mais en fonction de la molécule extraite de la plante, le cannabis peut être légal ou non. En fait, il faut savoir faire la différence entre le THC, (tétrahydrocannabinol) qui est la molécule de cannabis qui a des effets psychotropes, et le CBD (cannabidiol) qui est une autre molécule extraite de ce même chanvre et qui est légale en France depuis une décision de la Cour de Justice Européenne du 19 novembre 2020. Or, pour consommer du cannabis légal c’est vers le CBD qu’il faut se tourner et ce produit, en plus d’avoir de nombreuses vertus thérapeutiques, est légal.

Le CBD, pour un sevrage en douceur du cannabis

Le CBD a cette curieuse particularité de permettre de se sevrer en douceur du cannabis. Cela peut paraître d’autant plus paradoxal que ce produit est lui aussi originaire du chanvre, qui est la plante dont le cannabis est extrait. En effet, le CBD apaise et calme les crises d’angoisses qui sont des effets secondaires dus au manque de cannabis. En faisant disparaître ces troubles, le CBD permet à l’ancien consommateur de cannabis d’en abandonner toute consommation. Une étude publiée en octobre 2020 dans la revue médicale « The Lancet » a d’ailleurs mis en lumière les effets thérapeutiques de ce produit dans l’addiction au cannabis.

La consommation de marijuana est illégale. Cela dit, particulièrement dans le cas des adolescents. Une discussion calme et ouverte sur le sujet est fondamentale. Expérimenter la marijuana ne fait pas d’un ado un toxicomane et, pour certains, c’est une façon de se sentir accepté par le groupe ou de réagir à des états dépressifs typiques de l’adolescence

Un dialogue ouvert permet de gagner la confiance du garçon et de le prédisposer à une écoute consciente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.