Magazine des actualités et des tendances

Les jeux de pari : une histoire qui remonte à l’antiquité

sur lesquels les gens peuvent parier. Certains des sports disponibles aujourd’hui n’existaient pas il y a quelques siècles.

Aujourd’hui, vous pouvez parier sur plusieurs domaines, du foot à la météo en Alaska. Avec les progrès de la technologie, les paris chez les bookmakers en ligne se diversifient au fur et à mesure. Les sports virtuels et fantastiques, ainsi que les esports, ont élargi les options offertes aux parieurs. En effet, vous pouvez parier sur des événements imaginaires qui ne sont contrôlés que par une IA ou une manette de jeu.

Découvrons ensemble quelques traces de paris dans l’antiquité !

Origine des jeux d’argent

Les premières traces de paris sportifs remontent à plus de 2 000 ans. Les Grecs aimaient le sport, ce qui les a amenés à créer les Jeux olympiques. Ils l’ont fait connaître au monde entier et les premières traces de paris sont apparues en même temps que la compétition.

Les Grecs ont ensuite été suivis par les Romains, qui appréciaient les paris sur les jeux de gladiateurs. Les Romains ont été les premiers à légaliser les paris sportifs. Depuis lors, les paris ont continué à se répandre dans le monde entier. À l’époque médiévale, l’Église a tenté d’empêcher ce passe-temps en adoptant des lois l’interdisant.

Bien entendu, cela n’a fait que le pousser à la clandestinité, mais ne l’a pas empêché de se développer. En effet, lors des carnavals et des foires, les visiteurs avaient la possibilité de parier sur ce noble sport qu’est le shin-kick. Comme son nom l’indique, il s’agissait d’un concours de tibias jusqu’à ce qu’un participant ne puisse plus supporter la douleur et abandonne.

Plus tard, les jeux d’argent sont devenus populaires en Angleterre grâce aux courses de chevaux. Parier sur les poneys était le passe-temps favori de l’élite. Il a rapidement traversé l’océan pour atteindre les États-Unis et a rapidement gagné du terrain. L’Europe est toutefois restée l’un des plus grands marchés.

L’évolution des paris sportifs : exemple d’Angleterre et des États-Unis

Angleterre

Les paris ont toujours existé de manière informelle. Une personne de confiance prenait les paris placés sur l’issue d’un événement particulier et conservait l’argent jusqu’à la fin du match. Aux 16e et 17e siècles, au Royaume-Uni, les paris sur les courses de chevaux étaient populaires, mais n’étaient accessibles qu’à l’aristocratie. Seuls les propriétaires de chevaux pouvaient parier sur les résultats des courses privées.

Ce n’est qu’avec Charles II que les paris sur les courses de chevaux ont commencé à devenir accessibles au grand public. Sa passion pour ce sport a attiré des foules plus massives et plus ambitieuses, brisant les barrières sociales.

États-Unis

Les jeux de hasard ont longtemps existé aux États-Unis avant de devenir officiellement légaux. Les paris hippiques étaient les plus populaires, mais seule l’élite avait l’argent pour en profiter. Il s’agissait d’une forme de divertissement pour les gentlemen. Avec l’essor du baseball professionnel en 1876, les paris sportifs traditionnels sont apparus au premier plan. 

Puis, en 1931, les paris sportifs sont devenus légaux dans l’État du Nevada, plus précisément dans les casinos de Las Vegas. Le problème consistait à ce que vous deviez entrer dans un casino pour placer vos paris physiquement. S’il n’y avait pas de casino près de chez vous, vous n’aviez pas de chance. Si vous voulez placer un pari là où il n’y avait pas de casino, vous devez trouver votre bookmaker local.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.