Bilan Magazine

Magazine des actualités et des tendances

Acquérir une chambre de bonne pour ensuite le louer : un investissement intéressant !

En règle générale, le fait de se procurer un bien immobilier est nettement plus profitable à l’ère où nous vivons. Non seulement vous êtes rassuré d’avoir mis votre capital dans quelque chose de solide et durable, mais aussi que vous allez en tirer des bénéfices et ainsi accroître votre patrimoine immobilier. D’autant plus si vous misez sur l’achat d’une chambre de bonne que vous prévoyez par la suite de louer. Concrètement, il est conseillé d’acheter plutôt que de louer. Pour y voir plus clair, découvrez dans cet article pourquoi acheter ce genre de bien pour ensuite le louer.

Un investissement très rentable

Pour tous ceux qui posent la question : pourquoi opter pour un tel investissement et non sur une espace plus grande ? La raison est simple, le rendement potentiel généré par ces genres de petites surfaces est assez élevé. Le rendement locatif est estimé entre 5 et 7%, un chiffre qui dépasse largement les profits occasionnés par la mise en location des grandes surfaces. Qui plus est, il s’agit d’un excellent investissement immobilier pour un investisseur ayant un budget assez limité. Placer des petites sommes au fur et à mesure des possibilités est ce qui convient le mieux pour diversifier un peu les investissements. Côté fiscal ? Vous pourrez bénéficier d’une mutualisation des risques d’impayés ainsi qu’une défiscalisation immobilière sur les revenus locatifs. À moins bien évidemment de bien tenir compte des démarches établies par la loi Pinel.

Pour les petits logements, vous avez la possibilité d’en louer plusieurs. De ce fait, il est recommandé de donner une gestion locative de vos biens afin de vous alléger de toute complication administrative. Notez que vos tous les frais seront déduit de vos revenus fonciers. Aussi, les petites espaces à l’image des chambres de bonnes, présentant une surface de moins de 15 m² se vendent et se louent cher, très cher même. Surtout si elle est située dans les grandes villes, le montant peut atteindre des dizaines de milliers voire des centaines de milliers d’euros. De quoi faire profiter d’un revenu intéressant aux familles, notamment à la maman qui en a besoin.

Avant de mettre une chambre de bonne en location ou de sous louer une partie de son habitation principale en location saisonnière, il est nécessaire de bien l’aménager et la rénover pour qu’elle puisse répondre un minimum aux règles de vie humain. D’après la loi Pinel, il faut que le volume habitable fasse 20 m³, soit une surface d’au moins 9 m² et un plafond de 2,20 m. De la même manière, mettre les profits en lieu sécurisé est une excellente initiative. Souscrire à une épargne sur le long terme est l’idéal pour assurer la retraite. Par contre, il faut casser un Perp en cas de divorce pour une assurance garantie. L’épargne accumulée peut également payer l’achat d’une première résidence principale. En cas de décès, la résidence principale sera pour le conjoint survivant, une résidence qui lui revient de droit.

Quels sont les domaines à favoriser ?

Les résidences de services ou des chambres de bonnes sont les plus parfaites si l’on veut disposer de revenus complémentaires tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts. Les résidences seniors ou étudiantes en font partie. Pour répondre à la question : comment investir dans une résidence sénior comme investissement immobilier ? Il suffit juste de bien suivre et respecter les règles importantes puisqu’il s’agit d’une résidence destinée à accueillir les personnes âgées. Notamment de bien veiller à la situation géographique du bien. Acheter et mettre en location un immobilier neuf dans les grandes villes serait également un bon projet d’investissement locatif. Toutefois, si vous traversez une période difficile financièrement parlant, recourir à un prêt immobilier pour la résidence principale sera la meilleure alternative. Les impôts rentrent-ils dans le taux d’endettement de l’investissement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bilan Magazine