Magazine des actualités et des tendances

Aromathérapie (thérapie par les huiles essentielles)

La pratique de l’aromathérapie est née en Europe et y est pratiquée depuis le début des années 1900.

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie, ou thérapie par les huiles essentielles, consiste à utiliser les huiles productrices d’arôme d’une plante (huiles essentielles) pour traiter une maladie. Les huiles essentielles sont extraites des fleurs, des feuilles, des tiges, de l’écorce, de la couenne ou des racines d’une plante. Les huiles sont mélangées à une autre substance (telle que de l’huile, de l’alcool ou une lotion), puis déposées sur la peau, vaporisées à l’air libre ou inhalées. Vous pouvez également masser les huiles sur la peau ou les verser dans l’eau du bain.

Les praticiens de l’aromathérapie disent que les parfums contenus dans les huiles stimulent les nerfs du nez. Ces nerfs envoient des impulsions à la partie du cerveau qui contrôle la mémoire et les émotions. Selon le type d’huile, le résultat sur le corps peut être apaisant ou stimulant.

Les huiles interagissent avec les hormones et les enzymes du corps pour provoquer des changements dans la tension artérielle, le pouls et d’autres fonctions du corps. Une autre théorie suggère que le parfum de certaines huiles peut stimuler l’organisme à produire des substances anti-douleur.

À quoi sert l’aromathérapie ?

L’aromathérapie peut favoriser la relaxation et aider à soulager le stress. Elle a également été utilisée pour aider à traiter un large éventail d’affections physiques et mentales, notamment les brûlures, les infections, la dépression, l’insomnie et l’hypertension artérielle. Mais jusqu’à présent, il existe peu de preuves scientifiques à l’appui des affirmations selon lesquelles l’aromathérapie prévient ou guérit efficacement les maladies.

L’aromathérapie est-elle sûre ?

Un large éventail de professionnels de la santé agréés (tels que les massothérapeutes, les infirmières et les conseillers) peuvent avoir une expérience et une formation en aromathérapie. Il est important de parler avec votre médecin pour savoir si l’aromathérapie peut être utile et sûre pour votre état de santé spécifique.

-N’avalez pas les huiles utilisées. De nombreuses huiles sont puissantes et peuvent être dangereuses si elles sont avalées.

-Les enfants de moins de 5 ans ne doivent pas utiliser l’aromathérapie, car ils peuvent être très sensibles à l’huile. Il ne faut pas non plus utiliser les huiles près des yeux ou de la bouche, car la peau et les membranes peuvent être irritées.

-Les personnes souffrantes de certaines maladies ou d’affections chroniques ne doivent pas recourir à l’aromathérapie sans avoir consulté un médecin au préalable. Ces maladies et affections sont notamment les suivantes

-Les affections pulmonaires telles que l’asthme, les allergies respiratoires ou les maladies pulmonaires chroniques. Les huiles peuvent provoquer des spasmes des voies respiratoires.

-Les allergies cutanées. Certaines huiles peuvent provoquer des irritations cutanées, notamment au niveau des membranes des yeux, du nez et de la bouche.

-La grossesse. Les femmes enceintes ne doivent pas utiliser l’aromathérapie. Certaines huiles (comme le genièvre, le romarin et la sauge) peuvent provoquer des contractions utérines.

Dites toujours à votre médecin si vous utilisez une thérapie alternative ou si vous envisagez de combiner une thérapie alternative avec votre traitement médical conventionnel. Il peut être dangereux de renoncer à votre traitement médical conventionnel et de ne compter que sur une thérapie alternative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.