Magazine des actualités et des tendances

Assurance chômage Suisse : quels sont les critères pour bien la choisir ?

Encore appelée assurance perte d’emploi, l’assurance-chômage n’est pas du nombre des assurances obligatoires. Elle est donc optionnelle, contrairement à l’allocation d’aide au retour à l’emploi qui est souscrite par l’employeur. Toutefois, elle peut s’avérer importante pour rembourser un prêt immobilier lorsque vous perdez de façon involontaire votre emploi.

Bien que les dispositions de l’assurance-chômage soient intéressantes, il convient de ne pas lésiner sur certains détails avant d’opter pour la souscription. En effet, certains paramètres importants sont à considérer pour la réussite de l’opération.

Tenir compte des besoins propres à votre situation professionnelle

Assurance chômage Suisse

Avant de souscrire une assurance chômage complementaire, il est impératif de juger de son utilité. Pour y arriver, vous devrez examiner les aspects importants de votre emploi à savoir : la stabilité de l’emploi et l’impact des mensualités sur le budget familial.

Jugez de la stabilité de l’emploi

En effet, si vous disposez d’un emploi relativement stable, il est préférable de se passer de l’assurance. Sa rentabilité serait sous-optimale. Il s’agit par exemple du cas où vous bénéficiez d’une fonction titularisée ou que vous êtes particulièrement proche de votre retraite.

Évaluer l’impact des mensualités

La mesure de l’impact des mensualités d’un prêt sur le budget de votre famille doit être soigneusement mesurée dans le processus de souscription. Pour un impact faible, l’assurance-chômage devient inopportune vu que ces prêts ne requièrent pas forcément d’être couverts.

Étudier les différentes offres et leur étendue

Pour choisir convenablement l’offre d’assurance chômage adaptée à votre situation professionnelle, il est impératif d’étudier les différentes offres. Par exemple, vous devrez vérifier l’étendue de la prise en charge quant à la couverture des mensualités. En effet, l’assurance perte d’emploi proposée par certaines structures s’engage le plus souvent à assurer la totalité du prêt alors que d’autres ne remboursent que la moitié.

Assurance chômage Suisse

La souscription de ce dernier est le plus souvent moins onéreuse que le premier. Toutefois, seule la considération de votre revenu permettra de justifier de la différence des prix. Par mesure de sécurité, il est recommandé d’opter pour une assurance qui couvre à 100 % les mensualités. Surtout lorsque l’impact budgétaire devient important.

Faire une étude des possibilités de trouver un nouvel emploi

Pour contracter une assurance-chômage, vous devriez intégrer le secteur dans lequel vous exercez. En particulier, les employés du secteur industriel qui entrent dans un chômage partiel ne pourraient profiter de leur assurance-chômage comme prévu.

Pour trouver l’assurance-chômage idéale, vous devez évaluer votre aptitude à trouver rapidement un nouvel emploi. Cela permettra de choisir la franchise la mieux adaptée. Pour les assurances perte d’emploi, les franchises ont une étendue qui peut aller jusqu’à 180 jours. En effet, selon les clauses du contrat d’assurance, l’assureur peut décider de ne payer les mensualités de prêt qu’après 6 mois passés sans emploi.

Assurance chômage Suisse

Ainsi, si vous estimez pouvoir obtenir un emploi dans les 2 ou 3 mois du licenciement, vous devrez prévoir de raccourcir la franchise. En effet, puisque la franchise ne se déclenchera qu’après 6 mois, vous risquez de ne jamais pouvoir en bénéficier.

Évaluer les divers risques et tenir compte de l’âge

Une évaluation des divers risques liés à la garantie doit être effectuée. Par exemple, s’il existe des chances que vos licenciements soient répétitifs pendant la durée d’un prêt, le recours à une garantie moins limitée s’impose. Cela s’explique par le fait que certaines assurances limitent les remboursements à 9 mensualités maximum.

Vous devriez aussi faire attention aux jours de carence avant le déclenchement de la couverture pour un nouvel emploi. Aussi, il convient de préciser que la prise en compte de l’âge est très importante dans le processus. Vous devriez aussi vous abstenir de la préretraite durant la période de l’emprunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.