Magazine des actualités et des tendances

Comment choisir une remorque pour un vélo de randonnée ?

Le choix d’une remorque pour enfant adaptable sur un vélo de randonnée n’est pas toujours très facile. Il faut prendre en compte le confort de l’enfant, la transportabilité de cette remorque, les diverses incidences sur la stabilité du vélo… Ce type d’accessoire s’adapte parfaitement aux vélos électriques car l’assistance diminue l’effort nécessaire à la traction de cet élément supplémentaire.

Parmi un choix très limité de ce type d’accessoires, nous avons sélectionné quelques remorques qui se positionnent dans les meilleures propositions des leaders du marché.

La proposition des monorques

Bob Yack

Ce modèle se fixe très facilement derrière n’importe quel type de vélo grâce à un blocage rapide sur la roue arrière. Solution très satisfaisante pour tous ceux qui n’ont pas de vélo de cyclotourisme et que les grands espaces appellent ! Châssis en tube d’acier, la remorque est fournie avec un sac étanche.

  • Poids à vide 6 kg.
  • Charge maximum 32 kg.
  • Prix 2016 : 430 €.
  • Fabrication étatsunienne.

Bob Ibex

La version suspendue de la Bob Yak.

  • Poids à vide 8 kg.
  • Charge maximum 32 kg.
  • Prix 2016 : 560 €.

Beez

Modèle en lamellé de bois traité vernis marin et structure acier peinture époxy. Adaptée pour les vélos de 26 pouces, 650 ou 700 mm. Serrage rapide, équipée d’un pneu mixte (route et chemin). Accrochage sur l’axe arrière de la roue de vélo via l’axe de serrage de roue fourni.

  • Livrée avec garde-boue et fanion.
  • Poids à vide 5 kg.
  • Roue alu 16 pouces, 36 rayons.
  • Longueur de charge 70 cm.
  • Volume de chargement jusqu’à 100 l.
  • Charge utile 20 kg sur piste, 25 kg sur route.
  • Prix 2016 : 490 € avec le sac.
  • Fabrication française.

Comparaison entre la Beez et la Bob Yack

« Le gros avantage de la Beez est sa légèreté et son faible encombrement. Elle est beaucoup plus facile à manipuler dans les transferts (changement de train en gare, par exemple) et plus facile à porter, chargée ou pas, qu’une Bob qui reste plus encombrante et prend aussi plus de place sous l’auvent de la tente le soir. L’accroche de la Beez est légèrement plus simple et plus facile que celle de la Bob. Il n’y a pas un gros écart, mais quand on a pris le coup pour faire glisser les tubes épaulés en écartant les timons, ça se passe généralement bien. Celle-ci semble plus « sérieuse » que sur la Bob, même si on n’a jamais eu de problème avec les goupilles de fixation ni leur logement. Côté négatif, une moindre rigidité de la Beez, sans doute due sa flexibilité naturelle, mais il faudrait peut-être pour cela, la comparer à une Bob suspendue, notre modèle étant un modèle basique sans suspension. Cet effet suspension peut être utile en utilisation VTT mais, si sur la plupart des trajets cela ne m’a posé aucun problème, je trouve un peu pénible l’effet de balancier quand on veut monter en danseuse. La remorque ayant alors tendance balancer à contretemps, il faut bien garder le vélo droit. Un coup de bras à prendre. En conclusion, un superbe produit avec un look des plus sympas. Quelques adaptations à la conduite après la Bob ».

La remorque deux roues

Weber Trolley

Une remorque à deux roues de 40 cm (16 pouces) démontable avec 40 kg de charge utile.

  • Prix 2016 : 430€ (compter de 30 à 60€ supplémentaires pour la fixation sur le vélo)

Un vélo couché gagne en stabilité avec une remorque deux roues mais il devient plus instable avec une remorque mono-roue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.