Magazine des actualités et des tendances

Comment créer son propre composteur maison ?

Le recyclage des déchets ménagers pour la production du compost est le principal but d’un compostage maison. Ce dernier est à la fois pratique, économique et surtout écologique.

Cependant, s’il est possible de produire à l’air libre du compost, le recours à un composteur est largement préférable et recommandé. C’est pourquoi, afin de pouvoir recycler vos déchets de jardin ou de cuisine, il est nécessaire de créer son propre composteur.

Assemblage et construction du composteur      

Pour la fabrication de votre composteur, il est important de suivre certaines étapes et de trouver de bons outils sur une boutique d’Outillage online, avec une propostion de matériel de bonne facture. Pour construire ledit composteur, il faut donc : 

  • Commencer par mesurer et scier vos planches afin de construire la structure du bac à compost. À ce niveau, vous aurez besoin de planches avec des dimensions égales. Mais tout d’abord, vous allez procéder à la mesure des planches et au marquage des longueurs. Par la suite à l’aide d’une scie, vous allez pouvoir délimiter les planches à la taille vous convenant. La longueur de vos planches déterminera celle de votre bac, c’est pourquoi installer votre composteur au soleil dans un coin de votre jardin est avantageux. Notez bien que votre composteur doit obligatoirement être posé sur un sol nu afin de favoriser la multiplication de micro-organismes.
  • Ensuite, une fois les planches découpées, il faut tout simplement les assembler pour former le composteur. Mais pour que cela fonctionne, il est primordial de scier les entailles du haut et du bas sur les longs côtés des planches. Vous devez aussi vous assurer que la largeur des entailles soit en adéquation parfaite avec l’épaisseur des planches. Pour le sciage des entailles, l’utilisation d’un outil multifonctions muni d’une lame plongeante serait l’idéal.
  • Enfin, après le sciage des planches et des entailles, l’assemblage du composteur peut débuter. Il suffira alors d’assembler les planches sciées possédant les entailles, les unes dans les autres.

Dans l’optique d’assurer la solidité de l’assemblage effectué, le recours à un outil de qualité digne de DeWALT s’avère nécessaire. L’usage d’une visseuse se trouve donc être très adapté pour un bon maintien de l’ensemble. Vous répéterez cette manœuvre au niveau de toutes les autres planches jusqu’à ce que la structure du bac s’agrandisse.

Vous venez ainsi de finir la construction de votre composteur maison et il ne reste plus qu’à le remplir. Le composteur peut aussi être construit d’une autre manière comme mentionné sur les sites dédiés.

Vous pourrez donc construire le ou les modèles de composteur que vous voudrez.

Remplissage du composteur

Après avoir construit votre bac, il est important de le remplir convenablement. Voilà pourquoi, il faut veiller à bien diversifier les matières lors du remplissage du composteur. Les mélanges de nature colorée sont les plus recommandés tandis que l’omniprésence d’un composant en particulier n’est pas souhaitable.

Deux types de déchets sont alors compostables : les déchets verts, encore appelés déchets humides, et les déchets bruns ou déchets secs.

Les déchets verts et les déchets secs

Ils concernent entre autres le gazon ou la haie en plus des mauvaises herbes. Vous pouvez également ajouter les déchets issus de la cuisine tels que les épluchures de légumes, de fruits, le pain, les pâtes, le riz, les coquille d’œuf, les sachets de thé, etc. Toutefois, les déchets trop gros doivent être broyés.

Pour ce qui est des déchets secs, ils se rapportent aux feuilles des arbres, aux brindilles, la paille, les journaux en papier, les fleurs fanées, les mouchoirs. Ces différents déchets sont quant à eux aussi compostables.

Les déchets non autorisés

Néanmoins, certains déchets ne sont pas compostables. Il s’agit de déchets non organiques comme le plastique, le métal ou encore le verre. Vous devez également éviter de mettre dans le composteur les morceaux de viande, les excréments d’animaux, du poisson, des os ou encore des agrumes.

Notez aussi que les plantes malades ne doivent pas être ajoutées ainsi que les mauvaises herbes qui peuvent envahir l’intérieur du composteur.

One thought on “Comment créer son propre composteur maison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.