Magazine des actualités et des tendances

Comment cultiver des brocolis ?

Le brocoli se cultive plus facilement que son cousin le chou-fleur. De plus, il est généreux et il est possible d’en récolter sur une période relativement longue de l’année. Voici les étapes de la culture de ce légume délicieux, aux mille et un apports et vertus. 

Semence

Le brocoli se cultive par semence en pleine terre ou en pépinière. Les graines peuvent être semées environ un mois avant les derniers gels, c’est-à-dire idéalement vers mi-mai. Ainsi, les plants sortent de terre en avance, ce qui permettra également un repiquage en avance et une récolte précoce.

En tout cas, les semis de brocoli sont à semer en ligne, à une profondeur de 1 à 2cm avec un espacement minimal de 2cm. Il faudra attendre que les plants aient au moins 4 vraies feuilles avec la motte pour le repiquage. Une distance minimale de 50cm est recommandée entre les pieds de brocolis.

Conditions de culture et entretien

Une bonne exposition au soleil est recommandée pour que le brocoli se développe dans les meilleures conditions. Le sol doit être frais, humifère et profond. En effet, le brocoli ne pousse pas sur un sol sec. Il est donc fortement conseillé de surveiller rigoureusement l’humidité du sol et de réagir dès les premiers signes de sécheresse.

Maintenez continuellement le sol frais. En plus de l’arrosage, il faudra sarcler et biner. Et dès que les plants prennent un peu de hauteur, installez un paillis à leur base. Il vous sera possible d’utiliser un engrais vert ou un engrais naturel azoté pour booster le sol. Vous pourrez par exemple  enfouir du compost ou du fumier. C’est recommandé avant la semence. Pendant la croissance, optez pour des décoctions de plantes qui aident les bouquets à se développer. Si vous continuez avec les engrais, les feuilles risquent d’aspirer tous les éléments nutritifs et se développer beaucoup plus que les fleurs, ce qui n’est pas le but de la culture.  

Par ailleurs, le brocoli étant une variété de choux, il est sensible aux mêmes ennemis des autres choux à savoir les chenilles, les pucerons et les altises. Pour lutter contre les chenilles, on peut utiliser des solutions composées de Bacillus thuringiensis kurstaki à pulvériser sur les plantes contaminées. Les chenilles ingéreront la bactérie est mourront. On peut également utiliser le nématode Steinernema feltiae ouSteinernema carpocapsae. Ces parasites envahissent les chenilles et les tuent. Par ailleurs, il est également tout à fait possible d’éradiquer les altises, de même que les pucerons.

Récolte

Faisant partie des choux à croissance rapide, le brocoli se récolte entre 50 et 220 jours. Ainsi, il est tout à fait possible que la semence et la récolte ont lieu dans la même saison.

Pour la récolte à proprement parler, cueillez d’abord le bouquet terminal. Les rejets qui sont plus petits et qui se développent au niveau de l’aisselle des feuilles. Il faut cultiver diverses variétés de brocolis pour en récolter sur une longue période, de juin à février plus précisément.

Attention, le brocoli doit être cueilli quand les bouquets sont encore en bouton. Il ne faut pas attendre l’apparition des fleurs jaunes.

Le choix de la variété de choux brocolis à semer dépendra de la période durant laquelle vous souhaitez semer. Le vert calabrais hâtif et le calinaro sont les plus recommandés pour l’automne (le vert calabrais hâtif convient également au printemps) Pour l’hiver, privilégiez le violet du cap, une variété qui produit une grosse tête violette et de nombreux rejets. Le vert calabrais quant à lui se caractérise par ses jets verts et robustes et par ses nombreuses pousses latérales. Concernant le calinaro, c’est une variété demi-naine avec de larges têtes. Cette variété est très savoureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.