Magazine des actualités et des tendances

Comment prendre soin de ses arbres fruitiers après la récolte?

Pour qu’un arbre fruitier puisse produire des fruits en grande quantité et de bonne qualité, il faudra l’entretenir continuellement. Justement, des soins particuliers devront être apportés à l’issue de la période de récolte. En effet, les fruits qui n’ont pas été cueillis ou qui ne sont pas tombés peuvent rapidement devenir un foyer des parasites et des maladies. Pour éviter les troubles qu’ils peuvent occasionner, il faudra prendre soin de l’arbre fruitier en question. Nous en parlons dans cet article. Découvrez !

Pour les arbres à pépin et les arbres à noyau, on procède à la taille d’entretien

Pour un meilleur rendement, il faudra tailler régulièrement un arbre fruitier. La période propice à la taille sera cependant différente selon qu’il s’agit d’arbres à pépins ou d’arbres à noyaux. Les rameaux des premiers produisent des fruits jusqu’à deux ou trois fois. Quant aux branches des arbres à noyau, elles deviennent stériles après avoir porté des fruits. Il est donc essentiel de s’en débarrasser après ou durant la récolte. Pour cette opération, l’idéal est de faire appel à cet élagueur professionnel en Ardèche.

Si la taille des arbres à pépin se fait durant l’hiver, celle des arbres à noyau est pratiquée au cours des périodes de végétation. On parle de « taille en vert ». En effet, ce type d’arbres est très vulnérable aux infections parasitaires durant l’hiver, car les plaies qui résultent de la taille prennent du temps à cicatriser. Outre le retrait des rameaux infertiles, il faut aussi enlever les branches mortes, endommagées ou malades. On supprime également celles qui poussent vers l’intérieur.

En outre, on procède à la suppression des fruits momifiés sur les branches et des fruits qui sont tombés. Ceci permet de préserver la santé du végétal et d’empêcher la propagation des spores de champignon d’une année à une autre. Les fruits en questions seront directement brûlés puisque les maladies pourraient affecter les plantes saines.

Enfin, les cultivateurs appliquent généralement de la bouille bordelaise (lait de chaux) sur les branches et les troncs des arbres fruitiers. Cette solution empêchera l’apparition des champignons et détruira les spores de tavelures, de cloque, de moniliose et de chancre. Elle se compose principalement de cuivre et de chaux. Quant à son usage, il demande de la précaution. En effet, le lait de chaux est un produit corrosif. Tout au long de son application, l’opérateur doit impérativement porter des gants de protection, des lunettes, un tablier et un masque de protection. Pour limiter les risques sanitaires, l’utilisation du blanc arboricole prêt à l’emploi est recommandée.

Procéder au traitement des arbres contre les insectes

À côté des maladies, les insectes nuisent également aux arbres fruitiers. Malgré l’efficacité des produits chimiques, nous vous préconisons de privilégier les procédés biologiques pour les éliminer. Vous pouvez également solliciter les services d’un élagueur professionnel. En plus de l’entretien de vos arbres, il peut s’occuper de leur traitement pour lutter contre les ravageurs.

Toutefois, la solution la plus simple consiste à brosser les troncs des arbres avec une brosse métallique. Cela permet d’éliminer les œufs et les larves d’insectes qui se longent en dessous de l’écorce et dans les lichens. Vous pouvez aussi vous servir de gants de maille de fer. Dans tous les cas, il faut faire attention à ne pas endommager l’écorce de l’arbre concerné.

Il est également possible de le lessiver avec de l’essence de pin. Vous pouvez mélanger des décoctions ou des purins d’ortie à ce produit. Pour éloigner les insectes ravageurs, vous pouvez aussi cultiver des plantes répulsives. Pour le cas des pucerons, on peut s’en débarrasser en introduisant des coccinelles dans notre jardin ou notre verger. Pour terminer, sachez que les oiseaux restent vos meilleurs alliés dans cette lutte contre les insectes. Contrairement aux insecticides, ils sont plus efficaces et moins nocifs. Pendant l’hiver, pensez donc à les offrir des graines oléagineuses telles que le colza, le tournesol ou les arachides.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.