Magazine des actualités et des tendances

Faire du camping sauvage pendant un voyage au Cambodge

Faire un voyage au Cambodge à la manière de Robinson Crusoé c’est-à-dire vivre dans la nature, c’est peut être tentant pour certains mais hors de question pour les autres. En effet, des doutes peuvent vite s’installer concernant la sécurité, etc. Et pourtant, étant un pays pacifique, ce concept de voyage n’est pas vraiment dangereux au Cambodge. Il est donc tout à fait envisageable. Néanmoins, il y a certaines choses primordiales à savoir avant de déplier sa tente et savourer sa totale liberté en pleine nature. Les voici :

Se renseigner au préalable

Sur tout le territoire du Cambodge, un pays de l’Asie du sud-est, aucune loi n’interdit le camping sauvage. Cependant, il y a des lieux qui sont propices au camping et d’autres non. Il est alors indispensable de prendre des informations à l’avance pour savoir quelles sont les zones qui sont ouvertes au camping sauvage.

En général, faire du camping pendant un voyage Cambodge au milieu de la jungle n’est pas vraiment une bonne idée bien que cela reflète le vrai concept du « camping sauvage ». D’ailleurs, c’est généralement interdit de camper dans les aires protégées, les parcs et les réserves naturelles.

En outre, malgré la présence d’insectes dont principalement les moustiques et de plusieurs autres éléments défavorables pour le campement comme la grande humidité dans les zones forestières, c’est non recommandé. C’est également le cas dans les territoires qui peuvent encore éventuellement avoir des mines. Faire du camping sauvage dans ces endroits n’est pas non plus une bonne idée car cela représente un vrai danger. Il est alors prohibé d’en faire dans plusieurs recoins du pays notamment dans les régions limitrophes avec la Thaïlande et d’autres zones rurales. Le mieux est de prendre un guide qui connait bien la région lors avant de choisir le lieu où se camper.

Les équipements nécessaires

Faire du camping sauvage pendant un voyage au Cambodge c’est vivre une grande aventure dans un environnement naturel riche en faune et en flore. C’est une occasion pour faire des découvertes de toutes les sortes. Mais pour profiter au maximum de cette expérience, il faut être bien équipé.

Outre la tente, il est aussi nécessaire d’avoir d’autres équipements comme la lampe torche, le briquet, les couteaux, les équipements de cuisine et la boussole. La nourriture, l’eau potable, les produits de soin divers pour prévenir les blessures, les piqures d’insectes, etc., sont aussi indispensables.

Les règles à respecter

Comme n’importe où ailleurs, faire du camping lors d’un voyage au Cambodge requiert le respect de quelques règles de base du camping.

La première consiste à éviter de tuer sans raisons valables les animaux et à arracher ou détruire les plantes. Il est également nécessaire de porter attentions aux différentes espèces animales et végétales qui pourront provoquer des accidents ou attaquer.

Il est également très important de faire attention au feu. Bien que ce soit très utile pour se réchauffer et pour préparer la nourriture, le feu présente un danger non seulement pour le campeur mais aussi pour l’environnement. C’est principalement la raison pour laquelle plusieurs pays interdissent le camping dans les lieux protégés. Au moment où l’on utilise encore le feu, il faut éloigner tout ce qui est branches d’arbre ou feuilles qui peuvent prendre du feu et le faire éparpiller. Puis, avant de se coucher, il est toujours très rationnel d’éteindre le feu. Pour ce faire, le plus sûr est l’usage de l’eau. Mais pour éviter les risques, le plus prudent est de mettre de la terre en-dessus. Il faut ensuite prendre le temps de vérifier et revérifier que le feu est bel et bien éteint avant de se coucher.

2 thoughts on “Faire du camping sauvage pendant un voyage au Cambodge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.