Magazine des actualités et des tendances

Immo citiz : Faire un investissement qui rapporte

Au début, on a souvent tendance à hésiter lorsqu’il s’agit de se lancer dans l’investissement immobilier. Pourtant, nombreux sont les avantages qu’on peut en tirer. Il faut uniquement bien choisir en quoi s’engager afin de faire un investissement qui rapporte.

Toutes les bonnes raisons d’investir dans le locatif

Besoin d’aide pour faire un investissement qui rapporte ? L’immobilier est un secteur qui est encore accessible, surtout si vous vous lancez dans le locatif. En effet, le secteur immobilier est  beaucoup plus sûr et plus rentable. Il n’est pas comme les placements boursiers qui sont souvent touchés la conjoncture économique. Au contraire, nombreux sont actuellement les dispositifs de défiscalisation qui s’offrent aux investisseurs dans l’immobilier.

Pour le locatif en particulier, il y a le dispositif Pinel qui a succédé au dispositif Duflot. Ce dispositif a en effet simplifié le financement de l’investissement locatif neuf et au final, vous pouvez devenir propriétaire sans apport. De plus, vous pouvez profiter d’une importante réduction fiscale pouvant aller jusqu’à 21%. Un autre avantage de l’investissement locatif est aussi l’opportunité qu’il offre à l’investisseur. En effet, ce dernier peut se constituer un patrimoine pérenne puisqu’il aura les moyens de dégager des revenus complémentaires stables sur le long terme.

Les avantages fiscaux d’un investissement locatif

Acheter un bien immobilier pour ensuite le mettre en location vous donne droit à des opportunités fiscales. Nombreux sont toutefois les critères qui entrent en considération pour l’octroie de ces avantages fiscaux à savoir la nature du logement, le statut de l’acquéreur, son niveau de revenu etc.

Si vous avez choisi de conquérir le marché de la location meublée, vous devez déclarer les loyers au titre des bénéfices industriels et commerciaux. Vous pouvez ainsi profiter d’un abattement fiscal automatique de 50% si les loyers annuels ne dépassent pas 70 000€. C’est le régime fiscal micro BIC qui s’y applique. Dans le cas contraire, c’est-à-dire que les loyers annuels excèdent 70 000€, c’est le régime fiscal réel qui s’applique automatiquement. Le propriétaire doit toutefois respecter les engagements de location et passer sur le site https://www.immocitiz.fr/.

En ce qui concerne la location non meublée, deux régimes d’imposition s’ajoutent au dispositif Pinel. Il s’agit du régime micro foncier qui s’applique si les revenus fonciers bruts annuels sont de 15 000€ au maximum. Sera alors appliqué sur les recettes brutes un abattement automatique forfaitaire de 30%. S’ils sont supérieurs à 15 000€, c’est le régime réel d’imposition qui s’applique. Ce régime donne accès à une déduction des frais de charges des recettes locatives dont l’emprunt immobilier locatif, les primes d’assurance, les frais d’administration et de gestion…  Pour le dispositif Pinel en particulier, le propriétaire éligible peut profiter d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21%. Il variera en fonction de la durée d’engagement de location.

Le respect des normes de performance énergétique, l’emplacement du bien, la durée de la location ainsi que le respect du niveau de loyer plafonné sont les conditions à respecter pour en bénéficier. Si vous avez besoin de plus d’informations concernant les investissements qui rapportent, notamment le locatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.