Magazine des actualités et des tendances

Les étapes à suivre pour réussir le démoussage de sa toiture

La toiture est de loin l’élément le plus important de la maison. Pour les résidents, elle constitue un bouclier les protégeant  contre les intempéries. Elle joue également un rôle de protection pour les autres composants de la demeure (la charpente, les murs intérieurs, la façade et les fondations). C’est pourquoi il ne faut pas négliger son entretien. Le démoussage figure parmi les travaux incontournables. Si l’idéal est de le faire réaliser par un professionnel, nous décidons souvent de nous atteler à la tâche. Retrouvez donc dans cet article les étapes à suivre pour un nettoyage parfait.

Étape 1 : Le nettoyage du toit

À mesure que le temps passe, les mousses, les lichens et autres champignons viennent recouvrir les tuiles. En plus de cela, il y a les débris de feuilles mortes et toutes sortes de saletés. Toutefois, la présence de ces éléments favorise le vieillissement de la toiture. Ils sont en effet à l’origine des infiltrations d’eau. Il importe donc de s’en débarrasser avant que des dommages difficilement réparables n’apparaissent.

Le démoussage de la toiture se concrétise par son nettoyage. Pour effectuer cette opération, on n’aura besoin que d’une brosse dure et du traditionnel tuyau d’arrosage. On commence d’abord par humidifier la surface à nettoyer. Sachez qu’on peut aussi user d’un nettoyeur à haute pression dans la réalisation de cette tâche. Cependant, il ne faut pas régler l’appareil au maximum. En effet, les tuiles déjà fragilisées risquent de se fendre avec la projection d’eau à haute pression. Vient ensuite le brossage suivi du rinçage du support. Veillez toujours à verser l’eau dans le sens de la pente. Néanmoins, pour que le démoussage soit optimal, nous vous conseillons de le laisser au soin d’un professionnel comme celui qui se trouve sur https://www.nettoyage-toiture-02.fr/.

Étape 2 : Le traitement à l’hydrofuge de la toiture

Le brossage ne permet pas d’éliminer de façon définitive les champignons parasitaires. Pour cela, il faut nécessairement traiter la toiture à l’hydrofuge. Il s’agit d’un produit fait à base de fongicide ou d’algicide. Avant sa pulvérisation, il faut s’assurer que la surface concernée est bien saine et propre. Cependant, nous vous encourageons à demander conseil à un spécialiste en travaux de toiture. En effet, à chaque type de toit correspond un traitement hydrofuge bien déterminé. L’efficacité du produit dépend du revêtement en place et de son état général. Le résultat final sera donc tributaire de ces paramètres. D’ailleurs, pour que le traitement soit efficace, le toit doit être parfaitement propre. Ainsi, si vous avez un doute par rapport à la propreté de celui-ci, nous vous préconisons de renouveler cette opération.

En outre, sachez que les produits hydrofuges ne sont pas nocifs pour la toiture. Ce qui n’est pas pour l’opérateur. Avant sa mise en œuvre, ce dernier doit impérativement porter un masque et des gants de protection.

Étape 3 : Le test d’étanchéité

Le traitement hydrofuge ne permet pas uniquement de freiner l’expansion des végétaux indésirables. Il améliore aussi l’imperméabilité de la toiture. De ce fait, lorsque le produit sera totalement sec, on procèdera au test d’étanchéité. Pour ce faire, on laissera couler de l’eau sur la structure. Procéder ainsi permet de contrôler si elle est étanche et de détecter éventuellement les fuites.

En outre, sachez que le test d’étanchéité est d’une importance cruciale. C’est pourquoi il est préférable de laisser un couvreur professionnel en prendre la charge. Ces étapes devront également être opérées avec minutie. Ainsi, le résultat final sera satisfaisant. Avec ce spécialiste, vous ne pouvez vous attendre qu’à un travail bien fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.