Magazine des actualités et des tendances

Les formes et les bienfaits de la médecine à distance

Le concept de télémédecine désigne l’ensemble des technologies et des méthodes médicales utilisées pour pratiquer des diagnostics et des traitements à distance.

Contrairement à certaines critiques infondées, l’objectif de la télémédecine n’est pas de remplacer la médecine classique, mais d’en fournir un complément utile et si besoin d’en combler les lacunes et défaillances.

Les formes de la télémédecine

La télémédecine s’est développée sous quatre formes principales :

  • l’examen à distance. Le médecin examine le patient virtuellement en utilisant des systèmes de télécommunication comme le téléphone ou des logiciels de visioconférence comme Whatsapp, Skype, Telegram, Zoom etc.
  • la téléconsultation. Les médecins font leur diagnostic et prescrivent un traitement à distance
  • l’expertise à distance. En cas d’urgence, un médecin guide à distance un autre médecin ou professionnel de santé, par exemple en cas d’accident à un endroit inaccessible aux secours
  • le télémonitoring. Les paramètres vitaux de patients atteints de maladies chroniques sont surveillés à distance à l’aide d’appareils de monitoring médical. Ou bien, des logiciels et applications envoient aux patients des alertes pour leur rappeler de suivre le traitement prescrit.

Les bienfaits de la télémédecine

Les bienfaits de la télémédecine sur le système de santé sont importants. En effet, elle permet de faire des diagnostics plus rapidement, même en cas d’urgence, et présente donc une efficacité accrue avec des coûts réduits. En limitant les déplacements des patients comme des soignants pour des opérations où la présence physique n’est pas nécessaire (comme le renouvellement d’une ordonnance), elle économise à la fois du temps et de l’argent.

Le nombre de patients souffrant de maladies chroniques augmente, tout comme l’âge moyen de la population. Pour ces malades chroniques et pour les patients âgés, la télémédecine peut réduire de manière importante l’accès à des hôpitaux et EHPADs surchargés et permettre un suivi tout en maintenant les personnes à domicile.

Une médecine plus disponible et plus universelle

En bref, la télémédecine présente principalement ces avantages :

  • elle met à disposition des outils qui facilitent la communication entre les médecins et les patients
  • elle permet d’atteindre un plus grand nombre de personnes, y compris celles vivant dans des zones reculées ou dépourvues d’établissements de santé adéquats, donnant accès à un médecin à tous les patients y compris socialement ou géographiquement isolés, permettant une répartition homogène de l’offre de soins
  • elle autorise la prise en charge des malades chroniques et des personnes âgées à domicile, sans leur imposer une hospitalisation qui les prive de leur environnement familier
  • elle facilite la recherche et la consultation d’un médecin par les patients
  • elle encourage la transmission télématique rapide des examens et des données relatives aux patients, et évite de longs délais de réponse médicale
  • elle élimine les longues listes d’attente pour consulter un médecin
  • elle permet de faire des économies de coûts grâce à un accès simplifié à des installations médicales surchargées.

Une médecine moins chère

Rentable économiquement, la télémédecine revient moins cher à la sécurité sociale, en diminuant le recours aux coûteux séjours hospitaliers et en abolissant un certain nombre de coûts de transport.

Par exemple, pas besoin de se déplacer toutes les semaines chez sa diététicienne, il suffit de la téléconsulter.

De même, l’introduction de l’intelligence artificielle et du big data à des fins diagnostiques peut apporter de grands bienfaits, en termes économiques, mais aussi en termes de qualité des soins, du suivi et de la prévention. 

En effet, l’usage de logiciels de santé peut entre autres permettre de surveiller les paramètres vitaux de millions de patients, en jouant également un rôle préventif qui permet d’éviter les crises aiguës. L’intelligence artificielle et le big data fonctionnant en synergie peuvent faire progresser la connaissance et la médecine au bénéfice de la santé publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.