Magazine des actualités et des tendances

Les trottinettes électriques doivent respecter le code de la route

Elles ont débarqué en nombre dans les rues françaises, alors que personne ne s’y attendait. Les trottinettes électriques ont réussi à gagner le cœur des français. Il faut dire que rouler à trottinette a bien des avantages. Cependant, les trottinettes électriques doivent respecter le code de la route. Ce ne sont pas des jouets, il faut s’en servir de manière responsable. C’est pour cela que les trottinettes électriques doivent obéir aux règles de circulation. Mais des règles ont été mises en place spécialement pour les utilisateurs des trottinettes électriques…

Des règles de circulation bien établies

Une loi dans le code de la route sur les trottinettes électriques

Après avoir acheté votre trottinette électrique, dont la vente est disponible chez GYRO-PHARE si vous cherchez une boutique en ligne, il faut connaître les règles de circulation.

Et ça tombe bien, car des lois ont été rédigées et votées par le gouvernement français en octobre 2019. Depuis, ces lois sont étudiées pendant l’examen du code de la route et du permis de conduire.

En effet, la trottinette étant un véhicule motorisé, elle doit obéir au code de la route, tout comme les voitures, les camions ou les motos.

Les principales règles

Vous l’avez peut-être remarqué si vous vous intéressez aux trottinettes électriques : leur vitesse maximum peut être très élevée. Certains modèles atteignent 100 km/h.

Pourtant, cette capacité de pourra malheureusement pas être exploitée… à moins que vous souhaitez recevoir une amende pouvant aller jusqu’à 1 500€ !

En effet, d’après la loi, l’utilisateur de la trottinette électrique ne doit pas rouler à plus de 25 km/h. Et ce, que ce soit en ville ou en campagne.

De plus, il est interdit de rouler sur des routes ayant une vitesse maximum autorisée supérieure à 50 km/h. En clair, vous pouvez rouler à 25 km/h sur une route limitée à 50 km/h, mais pas sur une route limitée à 70 km/h.

Il est également interdit de rouler sur les trottoirs, à moins que la mairie de votre ville ne l’autorise.

Concernant le stationnement, la loi précise seulement que votre trottinette, une fois stationnée, ne doit pas gêner le passage des piétons. Pensez aux personnes en fauteuil roulant, ou ayant une poussette, et qui ont besoin de place sur le trottoir.

Des règles pour la sécurité

La mise en place de toutes ces règles vise à protéger la population. Autant les utilisateur des trottinettes électriques, que les automobilistes et les piétons. 

Comme pour ces derniers, la personne qui roule en trottinette doit être visible la nuit et par mauvais temps. Elle doit donc s’équiper d’un gilet réfléchissant et activer ses phares, quand son appareil en a.

Toujours comme pour les automobilistes, l’utilisation du téléphone portable et des écouteurs est interdite.

Le casque et les autres protections comme les coudières et les genouillères sont fortement conseillés, mais pas obligatoires.

Enfin, il est interdit de transporter un passager.

Des sanctions en cas de non-respect

Comme toujours, si les règles ne sont pas respectée, les sanctions tomberont. Les amendes peuvent aller de 130€ à 1 500€ euros, et votre trottinette peut vous être retirée.

Faites donc attention de tout bien respecter. Il serait dommage de mettre votre vie et celle des autres en danger, et d’en plus perdre de l’argent.

Enfin, vérifiez que votre appareil est bien homologué et qu’elle a une plaque d’immatriculation. Pour cela, demandez conseil au vendeur lorsque vous ferez votre achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.