Magazine des actualités et des tendances

Pourquoi est-il important de séparer les déchets?

Séparer le papier, le verre et le plastique sec, humide, est sans aucun doute une habitude de ces dernières années, surtout pour nous déjà dans le Sud, mais très important, car grâce à la collecte séparée, nous aidons à réduire la quantité de les déchets indifférenciés, ceux qui ne peuvent pas être recyclés et qui sont destinés à être mis en décharge, ainsi qu’un impact significatif sur notre budget familial.

En effet, s’ils sont mélangés, les déchets, même recyclables, ne peuvent plus être envoyés en valorisation. Si, au contraire, ils sont séparés, il est possible de s’assurer qu’une grande partie des déchets produits est valorisée, c’est-à-dire qu’ils sont réutilisés ou reconvertis en quelque chose d’utile et de non-polluant, évitant ainsi un gaspillage irrécupérable de ressources importantes.

Les avantages du recyclage

Le recyclage est le processus par lequel les déchets sont valorisés et renvoyés dans le cycle de production. Dans un monde qui brûle les ressources, il n’est plus possible d’adopter un système de consommation «linéaire»: il faut tendre vers la soi-disant «économie circulaire», basée sur le recyclage et la réutilisation. 

La base de cette transformation est la collecte séparée des déchets: chaque matière, travaillée selon des processus ad hoc, réduit les déchets qui aboutissent dans les décharges. De cette manière, il y a un impact moindre sur l’environnement, une économie économique dans la gestion et une valorisation des «déchets» qui crée de nouveaux secteurs productifs et emplois.

Recyclage du papier

Le papier recyclé produit d’autres papiers, cartons et fibres de cellulose qui peuvent être utilisés dans la construction écologique. Le processus permet non seulement de consommer moins de matières premières. Il consomme moins d’eau, d’électricité et produit moins d’émissions de CO2. Les communes ont collecté en 2017 près de 3,3 millions de tonnes de matériaux, soit environ 54 kilogrammes par habitant. La collecte séparée du papier et du carton a donc augmenté de 1,6% par rapport à 2016, avec un bond de 6,1% au Sud (où le recyclage est toutefois moins poursuivi qu’au Nord). À ce jour, le taux de recyclage est légèrement inférieur à 80%, soit 4 colis sur 5 sont recyclés en Italie.

Le recyclage du bio

Avec la collecte séparée du soi-disant «humide», il est possible d’obtenir du biogaz et du compost, c’est-à-dire du carburant propre et un sol fertile. Dans ce cas également, les avantages sont différents: les déchets ne sont pas dispersés dans l’environnement mais «reviennent à la vie». Le compost, en particulier, réduit l’utilisation d’engrais chimiques et améliore la qualité des sols, avec des avantages également pour le secteur agricole. 

Selon le Consortium italien de compostage, la collecte des déchets organiques a augmenté en moyenne de 10% tous les 12 mois au cours de la dernière décennie. C’est une source de recyclage particulièrement importante: elle représente 41,2% des déchets. En 2016 (année à laquelle se réfère le dernier rapport), les usines italiennes ont traité 8,7 millions de tonnes de déchets de matrice organique et produit 1,9 millions de tonnes de compost.

Métaux, plastiques et verre

Le recyclage des métaux, des plastiques et du verre génère les mêmes bénéfices: ils sont bons pour l’environnement, ils créent des emplois et font place à de nouveaux secteurs de production. Tous les métaux ne peuvent pas être recyclés efficacement. Parmi les réutilisables, il y a l’aluminium. 

Le Consortium pour le recyclage de l’aluminium déclare que «95% de l’énergie est économisée dans la phase de production, récupère des matières premières précieuses et préserve l’environnement et ses importantes ressources naturelles». Le verre recyclé réduit la quantité de matières premiers nécessaires, en particulier les sables de silice et le carbonate de calcium. Il réduit donc l’exploitation des carrières.

Il y a aussi une économie d’énergie et une baisse des émissions, principalement dues à un procédé qui nécessite des températures plus basses. Le plastique est un matériau extrêmement malléable et résolument polluant. De la même manière, cependant, le plastique recyclé (plutôt que d’être dispersé et se retrouver dans les décharges) permet de recréer de nombreux produits différents: composants pour scooters, bacs à légumes, verres, lampes, bancs, bouchons plastiques  , fauteuils, pulls en molleton, chaises, vases et même rembourrage pour les vestes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.