Magazine des actualités et des tendances

Quand procéder au ramonage de sa cheminée ?

Le ramonage de cheminée fait partie des tâches d’entretien de l’intérieur d’une demeure. Ne pas ramer sa cheminée expose à de nombreux risques, notamment, sanitaires. D’autant plus qu’il s’agit d’une obligation légale. Dans ce cas là, quand est-ce qu’il faut effectuer un ramonage de cheminée ? Aussi, la fréquence d’utilisation ou non de sa cheminée a-t-elle une influence sur la périodicité de cette opération ? Découvrons la réponse à ces questions par la suite.

La fréquence du ramonage

Étant dit précédemment, la réalisation des travaux de ramonage est régie par la loi. En effet, des règles ont été établies à ce sujet par le biais d’un arrêt préfectoral ou municipal. Celles-ci varient selon la région et sont consultables auprès de chaque mairie. Toutefois, d’un point de vue général, il est impératif de ramoner ou faire ramoner sa cheminée au moins une fois par an. Si vous utilisez des appareils de chauffage à conduits tubés (chaudières, poêles de bois, …) ou encore fonctionnant avec des combustibles gazeux, un ramonage par an est nécessaire. Par contre, pour ce qui est des cheminées classiques et autres conduits, il est plus que nécessaire de les faire ramoner deux fois par an, voire plus. Il est à préciser qu’il est question ici de ramonage mécanique, cependant, il est aussi possible de le compléter par un ramonage chimique de temps en temps.

Dans tous les cas, le recours à un professionnel comme ce ramoneur  https://www.ramoneur-93.fr/ qui se situe en Seine Saint Denis est conseillé, non seulement, pour vous garantir une meilleure satisfaction du travail mais également pour des raisons règlementaires et financières. Une fois chaque ramonage terminé, cet expert va vous délivrer un certificat de ramonage. Ce papier, doté d’une durée de validité limitée, vous sera très utile en cas de sinistre car il déterminera votre indemnisation par les services d’assurance. Il est à préciser que seul, un ramoneur certifié peut vous le remettre, donc ne soyez pas tenter à faire ramoner votre cheminée par n’importe qui !

Par ailleurs, vous pouvez parfaitement faire ramoner votre cheminée plus de deux fois par an si vous jugez cela nécessaire. La périodicité d’entretien et de ramonage peut varier selon que vous utilisiez fréquemment ou non vos appareils de chauffage. Certes, il n’y a aucune loi qui limite le nombre maximum de ramonages par an, toutefois, ce ne serait pas judicieux d’en faire plus qu’il n’en faut !

Les périodes conseillées pour procéder au ramonage de sa cheminée

Il n’y a pas de périodes fixées pour effectuer cette opération. Toutefois, il est conseillé de pratiquer le premier ramonage avant la période de chauffe et le second, juste après celle-ci. Sachant que la période de chauffe n’est autre que la saison hivernale au cours de laquelle les systèmes de chauffage sont les plus sollicités. Donc pour augmenter leurs performances thermiques pendant l’hiver, l’idéal c’est de les faire ramoner juste en fin d’automne. Aussi, il est à noter que le ramonage en automne va permettre de débarrasser la cheminée de toutes les feuilles mortes et débris qui s’y sont installés.

En outre, une fois avoir été intensément utilisée, votre cheminée aura besoin d’entretien afin d’enlever toute la suie qui s’y est déposée et aussi de la préparer pour l’été. Et en plus, après l’hiver, la saison est plus calme pour les ramoneurs. Vous pourrez donc plus aisément faire appel à leur service sans avoir à patienter très longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.