Bilan Magazine

Magazine des actualités et des tendances

Que faut-il savoir sur la rénovation des charpentes en bois?

En raison de leurs atouts, les charpentes en bois sont les plus utilisés aujourd’hui. Toutefois, elles nécessitent des entretiens périodiques et une rénovation peut être nécessaire tous les 20 à 30 ans. Si vous vous lancez dans la rénovation de votre charpente, il est essentiel de connaitre quelques notions de base concernant ce type de structure. Dans cet article, voyons ensemble ce que vous devez savoir sur la rénovation des charpentes en bois afin de vous préparer aux travaux.

Le traitement des charpentes en bois

Le décret n° 2006-591 du 23 mai 2006 rend obligatoire le traitement d’une charpente en bois pour améliorer leur durabilité. Le traitement rend le bois naturellement résistant aux insectes comme les termites ou les larves xylophages, mais aussi les champignons.

Traiter le bois est une prévention contre diverses dégradations. Cela peut par exemple consister à pulvériser un produit fongicide pour éviter la formation d’une couche de champignons. Le traitement peut également se faire par pulvérisation ou injection de produit antiparasitaire ou de xylophone. Et il est recommandé d’utiliser des produits certifiés CTB-P+ pour assurer leur efficacité.

L’essence de bois à choisir         

La charpente est l’ossature qui assure le bon maintien de la toiture. Bien choisir le bois qui servira à sa fabrication est alors important. En effet, vous ne pouvez pas utiliser n’importe quel bois sur cet élément indispensable de votre toiture. Certaines essences sont plus adaptées que d’autres dans les différents processus de fabrication de la charpente.

On cite par exemple le Chêne, l’orme, l’épicéa, le sapin Douglas, le pin sylvestre, le pin maritime et le peuplier pour réaliser les grosses pièces de l’ossature. Pour les chevrons ainsi que les solivages, le chêne, le sapin, le peuplier et le châtaignier peuvent faire l’affaire. L’acacia, le frêne et le chêne sont idéaux pour faire des chevilles. Les lattes peuvent être faites de bouleau, de peuplier et de sapin. Avant de travailler le bois, deux années de séchage sont nécessaires pour avoir la bonne résistance. Il est aussi possible d’utiliser du bois lamellé-collé (ou BLC), un assemblage de lamelles de plusieurs essences de bois. Le BLC est par exemple idéal pour des charpentes aux dimensions et formes peu communes.

Faire appel à un artisan couvreur charpentier est ainsi plus judicieux dans le choix du bois adéquat quand on rénove une charpente.

Le cout des charpentes en bois

Concernant le budget, le prix moyen au m² pour une charpente en bois se situe entre 50 et 100 euros toutes taxes comprises (TTC). Cela peut largement varier selon la qualité du bois, la qualité de la finition, le type et la surface de la charpente.

Il ne faut pas hésiter à demander plusieurs devis pour choisir le bon charpentier. Il faut aussi comparer le type de prestation, le bois utilisé, les traitements appliqués, les garanties par rapport au prix.

Et si ce coût peut vous paraître trop élevé pour votre budget, il est possible d’obtenir des aides et subventions de l’État. On peut par exemple citer les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), le taux de TVA réduit, le crédit d’impôt, ou encore l’écoprêt à taux zéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bilan Magazine