Magazine des actualités et des tendances

Quels sont les meilleurs outils de contrôle parental ?

Le 18 janvier 2022, l’Assemblée nationale a voté en première lecture en faveur d’une proposition de loi facilitant le recours au contrôle parental sur les objets connectés. Le but est de protéger les enfants contre les contenus violents, à une époque où ils sont plus connectés que jamais. En effet, d’après une étude sur la digitalisation de la vie familiale de la faireparterie, 45 % des enfants sont devenus accros aux écrans pendant les confinements successifs.

Dans ce contexte, la nécessité d’encadrer le rapport des jeunes aux écrans est vitale. Comment exercer au mieux le contrôle parental ? Réponses dans cet article.

Première étape : votre fournisseur d’accès Internet

Les outils de contrôle parental limitent l’accès des enfants aux contenus choquants ou inadaptés ainsi que certaines actions, par exemple en empêchant les achats et les téléchargements. La plupart du temps, cela se traduit par la création d’une liste noire de sites interdits. Sachez tout d’abord que votre fournisseur d’accès Internet propose par défaut une option de contrôle parental : veillez à la configurer sur tous les appareils connectés.

Les systèmes d’exploitation des ordinateurs disposent aussi d’une option de contrôle parental. Concernant les smartphones, de nombreuses applications IPhone et Android existent aujourd’hui. Vous avez la possibilité de filtrer les sites selon un profil « enfant » ou « adolescent ». Le service Google Family Link vous permet de verrouiller le smartphone de votre enfant à distance quand il est à l’école ou fait ses devoirs.

Au-delà des logiciels, apprenez à détecter les signes. Le cyberharcèlement, par exemple, est souvent caché par les enfants à leurs parents, car ils ne veulent pas les inquiéter ou pensent qu’ils ne sauront pas les aider. Si votre enfant est souvent d’humeur sombre, manque d’appétit, dort mal, et n’apprécie plus les activités qu’il aimait, c’est peut-être un signe qu’il ou elle est victime de harcèlement en ligne.

Le meilleur outil de contrôle parental : la conversation !

Les logiciels et autres applications sont évidemment cruciaux, mais ce ne sont pas les seuls instruments dont les parents disposent pour encadrer la vie numérique de leur progéniture. Au-delà du simple contrôle, il est judicieux d’avoir des conversations régulières sur le sujet avec ses enfants afin d’entretenir une relation de confiance. Ainsi, ils seront plus disposés à se confier à vous s’ils découvrent un jour un contenu problématique.

D’après Merwann Abboud, coordinateur d’une association d’éducation aux médias, les parents peuvent demander à leurs enfants « ce qu’ils font sur tel ou tel réseau, s’ils savent ce qu’est l’empreinte numérique ou s’ils se sont déjà demandé pourquoi ces réseaux étaient gratuits. Cela nécessite peut-être quelques recherches, mais voilà une activité qui peut être menée ensemble, le but étant que cette vie numérique soit source de dialogue et non de disputes. »

91 % des parents affirment aujourd’hui parler des dangers d’Internet et de l’empreinte numérique à leurs enfants, ce qui indique à quel point le sujet est devenu important dans la vie des familles. Un développement positif à l’ère du Covid-19, où les jeunes n’ont jamais été aussi connectés. Cependant, comme le rappelle Serge Tisseron, il faut avant tout montrer l’exemple : parents, ne restez pas non plus scotchés à vos smartphones !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.