Magazine des actualités et des tendances

Que faut-il savoir sur le ramonage d’une chaudière à gaz ?

A l’instar des installations électriques de la maison et de la cheminée, une chaudière à gaz nécessite un entretien régulier. En effet, son ramonage est réalisé afin de préserver la sécurité et la santé des occupants de la bâtisse. Il s’agit d’ailleurs d’une obligation légale qui s’impose à tous les propriétaires et les locataires de maison. Dans cet article, nous partageons avec vous les points importants que vous devez retenir sur le ramonage d’une chaudière à gaz.

Dans quelles mesures le ramonage d’une chaudière à gaz est-il obligatoire ?  

Depuis 2009, l’entretien annuel de sa chaudière à gaz naturel est devenu obligatoire. Les travaux concernent la quasi-totalité des équipements de chauffage, à l’exception des mini chaudières dont la puissance ne dépasse pas 4 kilowatts.

En outre, la chaudière à gaz doit être ramonée une fois chaque année au minimum. Cette opération implique le contrôle de l’équipement (vérification de l’état des brûlures, estimation du taux de monoxyde de carbone dégagé par la chaudière), la vérification et le nettoyage des conduits d’évacuation.

Cependant, la fréquence des travaux est souvent déterminée par une règlementation locale (arrêté municipal ou départemental). Cette dernière peut en effet exiger un ramonage plus fréquent. La plupart du temps, elle impose deux ramonages par an (une intervention pendant la période de chauffe et une autre en dehors de la période d’utilisation de la chaudière). Ainsi, pour savoir à quelle fréquence vous devez effectuer les travaux, il faudra vous référer au règlement sanitaire départemental de votre commune. Vous pouvez également solliciter les conseils d’un ramoneur professionnel de votre région. Cet artisan peut éventuellement se charger du ramonage de votre chaudière à gaz.

Pourquoi est-il nécessaire de ramoner sa chaudière à gaz ?

Le ramonage de la chaudière à gaz permet d’éliminer la suie et les dépôts de résidus sur les parois du conduit. En effet, ces éléments peuvent l’obstruer, ce qui ne fera qu’augmenter les risques d’incendie. Par ailleurs, cette opération présente de multiples avantages.

Il permet d’une part d’améliorer le tirage de cette installation. En effet, l’encrassement du conduit d’évacuation peut causer une surconsommation d’énergie et un gaspillage de gaz naturel en raison d’un mauvais tirage. Ce qui peut en outre avoir une incidence sur la durée de vie de votre chaudière à gaz.

D’autre part, le ramonage de ce dernier est réalisé par mesure de sécurité. Cette intervention éloigne les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Le défaut d’entretien du conduit de la chaudière augmente également les risques d’incendie qui peut vite se propager au logement et au voisinage. En cas de non-respect de cette obligation légale, votre mutuelle ne pourra pas vous couvrir en cas de sinistre. De plus, l’omission à celle-ci donne lieu à des sanctions pénales, en l’occurrence le paiement d’une amende. Pour être certains que votre chaudière à gaz ait été entretenue correctement, nous vous préconisons de laisser son ramonage aux soins d’un professionnel comme cet expert en ramonage dans le Loiret.

Combien coûte le ramonage d’une chaudière à gaz ?

Le ramonage de la chaudière à gaz doit nécessairement être réalisé par un professionnel agréé. A son intervention, il va vous délivrer un certificat de ramonage. Ce document vous sauvera la mise en cas de sinistre. Il prouve que cet équipement a été bien entretenu et que l’incident n’est pas causé par son mauvais état. Votre assurance couvrira ainsi la totalité des dégâts.

En outre, les spécialistes dans le domaine appliquent un tarif différent pour une telle prestation. Pensez donc à formuler une demande de devis afin d’avoir une idée de ce que cela vous coûtera.

À titre indicatif, il faudra en moyenne prévoir entre 50 € et 100 € pour l’entretien de la chaudière à gaz. Ce prix peut inclure le remplacement des pièces défectueuses ou encore le ramonage du conduit. Il peut néanmoins varier en fonction du type d’équipement installé, des spécificités de votre habitation, des éventuels problèmes détectés ainsi que de la durée des travaux d’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.