Magazine des actualités et des tendances

Sophie la girafe dangereuse et cancérigène ?

C’est au travers de l’association UFC-Que Choisir que l’affaire Sophie la Girafe a fait son apparition dans les médias.
L’organisme accuse alors le célèbre et incontournable jouet, qui remporte un fort succès depuis plusieurs générations et qui a déjà été écoulée à plus de 50 millions d’exemplaires en 50 ans, d’avoir des traces d’un composé cancérogène.
Les nitrosamines seront alors pointés du doigt, même si selon certains experts, cette substance présente naturellement dans l’alimentation reste particulièrement inoffensive à faible exposition.

Sophie la Girafe est-elle réellement toxique pour les bébés ?

Après avoir testé 30 jouets, tous destinés aux moins de 3 ans et dans le but déceler des traces de toxicité, l’association a soulevé la question, brandissant cependant un bilan jugé plutôt « mitigé » en guise de réponse.

Dans un premier temps, que l’on se rassure : aucune trace de phtalates, cette substance interdite, n’a été trouvée sur ce jouet, ce qui reste évidemment une très bonne chose.
Mais Sophie la Girafe qui a donc fait l’objet de toutes les attentions, a soulevé quelques inquiétudes chez l’organisme UFC-Que Choisir qui expliquera que, une fois mâchouillée par nos chers bambins, la girafe libérerait des précurseurs de nitrosamines.

De quoi inquiéter fortement les parents qui, une fois renseignés, se rendront très vite compte que l’on parle ici d’une substance considérée comme probablement cancérogène.

Sophie la Girafe est-elle dangereuse ?

Nous n’irons pas par quatre chemins en répondant : NON !
Que tous les parents qui nous lisent se rassurent…
Il n’y a ici absolument pas de quoi s’alarmer et de quoi paniquer.

En effet, ces tests réalisés sur notre chère Sophie ont montré une chose essentielle : c’est qu’elle respecte scrupuleusement les normes, et plus particulièrement dans le cadre de la nouvelle directive européenne des jouets qui a été appliquée depuis 2013.

Mais alors, où se trouve le problème ?

Tout gravite autour des nitrosamines.
Mais Vulli, le fabricant haut-savoyard du jouet, se montera rassurant en affirmant que Sophie est fabriquée dans le respect des normes européennes et mondiales.
Il ajoutera que tous les rapports d’analyse, sans exception, attestent de cette conformité et prouvent qu’il n’y a aucun danger pour les utilisateurs.

Le fabricant sera très vite appuyé par des professionnels de la santé ou des toxicologues et membre du comité d’experts de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire qui expliqueront que ces fameuses nitrosamines nous entourent dans la vie de tous les jours.
Ils expliqueront que certains aliments sont susceptibles, en arrivant dans l’estomac, de provoquer une réaction chimique classique qui libère des nitrosamines lorsque l’on mange et que les effets nocifs sur l’humain semblent être modérés.

Sophie la Girafe est inoffensive !

Adorable, charmante, et inoffensive…
Voici les termes que vous pouvez donc employer pour qualifier cette star qui traverse les âges et les générations.

Il n’y a donc aucune frayeur à avoir en ce qui concerne la présence de cette substance qui est étudiée et réétudiée depuis des années, sachant que si son caractère cancérogène est attesté, il faudrait y être exposé vraiment longtemps pour être inquiété.

Et même si à ce jour Sophie la girafe n’est pas dangereuse, Vulli a quand même pris les devants pour protéger ce produit phare en mettant en œuvre un programme de modification de sa fabrication afin d’obtenir zéro trace de nitrosamines.

Sophie la Girafe aura donc toujours sa place dans les petites mains boudinées de nos petites têtes blondes, et très certainement encore pour un long moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.