Magazine des actualités et des tendances

Tekken de Netflix : Les adaptations de jeux vidéo en dessins animés ont-elles plus de chances de réussir qu’en film ?

L’industrie du cinéma a toujours été attirée par le jeu vidéo. L’univers du gaming fascine et suscite beaucoup d’émotions et de curiosité. C’est pourquoi le jeu vidéo fait toujours l’objet d’un intérêt de la part des scénaristes et des producteurs, qui voient des opportunités de créer des fictions de qualité. Seulement, une question se pose à chaque adaptation : est-il mieux d’adapter un jeu vidéo en dessin animé ou en film ?

Tekken de Netflix

Ces derniers temps, c’est Netflix qui fait parler de lui dans le domaine. Le géant de la plateforme de streaming vient ainsi d’annoncer le lancement de la série animée Tekken, basé sur le fameux jeu vidéo de combat dont le premier opus date de 1994. Depuis sa création, Tekken a souvent fait l’objet de tentatives d’adaptation mais le public a toujours été déçu. Cette fois-ci, Netflix semble avoir frappé un grand coup car le teaser révèle des graphismes de haute qualité et des animations qui devraient plaire à ses abonnés.

Les adaptations en films connaissant souvent l’échec

Quelle serait la recette idéale pour une adaptation réussie d’un jeu vidéo en série animée ou en film ? Déjà, il convient de choisir le jeu vidéo qui est déjà suffisamment populaire pour attirer l’attention. Le jeu en ligne multijoueur est par exemple un mode très répandu qui attire un grand et large public. Beaucoup de succès commerciaux comme World of Warcraft, Street Fighter, Call of duty ou encore Need for speed Heat ou Overwatch ont un potentiel d’adaptation car ils possèdent une grande communauté de fans. La clé du succès repose sur la possibilité de retranscrire sur petit ou grand écran ce que peuvent ressentir les gamers dans ce type de jeu. Le spectateur doit retrouver en tant que spectateur les sensations qu’il a pu apprécier lorsqu’il était acteur du jeu avec sa manette en main.

Seulement, cela ne fait pas tout ! Les exemples de films conçus à partir de jeu vidéo ne manquent pas : Mortal Kombat, Street Fighter, Tomb Raider avec Lara Croft incarnée par Angelina Jolie, Max Payne… Et dans la majorité des cas, le succès a été très mitigé. Les communautés de fan sont en effet très critiques lorsqu’il s’agit de toucher à leurs univers. Elles exigent de retrouver l’esthétique, le fun, l’émotion et toutes les subtilités de leur jeu vidéo. Seulement, il n’existe pas d’adaptation parfaite, un peu comme lorsqu’un film est adapté au grand écran, il y a toujours des puristes qui sauront déceler des erreurs ou des faiblesses.

Netflix veut réussir la synthèse entre jeu vidéo et plateforme de streaming

C’est en fait le film animé qui semble conserver les faveurs des fans lorsqu’il s’agit de créer une adaptation. Et pour cause, le format est plus permissif et surtout, il offre cette proximité avec le jeu vidéo : les graphismes paraissent plus proches et plus familiers qu’une adaptation cinématographique avec des acteurs réels. L’animation permet de conserver la distance avec la réalité : les gens n’ont pas forcément envie que leur héros favori prenne des traits humains. Netflix connait cette prudence des fans et cherche à frapper un grand coup avec Tekken pour les séduire. Le géant du streaming ne cache plus ses ambitions de devenir un acteur du jeu vidéo pour se diversifier en réalisant des investissements auprès d’éditeurs de gaming. C’est donc tout naturellement que Netflix soutient des projets mêlant l’univers du jeu vidéo à celui de la série animée ou du film. Son but est de profiter du poids de plus en plus important de l’industrie du gaming pour réussir à augmenter ses profits en renouvelant son offre de streaming qui s’est un peu essoufflée depuis 2021. L’avenir dira s’il mise davantage sur la série animée plutôt que sur le film. Le succès ou non de Tekken délivrera déjà une première clé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.