Magazine des actualités et des tendances

Tendances des médias en 2022 : ce que les marques doivent savoir

Chaque jour qui passe nous fait prendre conscience des changements que la pandémie a apportés à un monde qui tente tant bien que mal de s’adapter à de nouveaux rythmes, et cela vaut également pour les entreprises.

Souvent, cependant, les périodes de crise se révèlent être les plus fructueuses, le point de départ d’une nouvelle croissance.

Cela avait déjà été expliqué par l’économiste Joseph A. Schumpeter au début des années 1900, avec l’expression « destruction créatrice », pour indiquer l’importance d’une perturbation qui modifie l’équilibre du marché, en éliminant les entreprises incapables d’innover, marquant ainsi le passage d’une phase de récession à une phase de croissance.

Ce qui va se passer dans l’industrie : tendances moyennes pour 2022
La période actuelle, appelée « long covid », correspond à l’effort d’adaptation et d’expérimentation au cours duquel les marques tentent de s’adapter aux changements survenus. Une période pour répondre aux nouveaux modes de vie, aux horaires plus flexibles et à l’émergence du travail hybride.

Le géant japonais de la publicité Dentsu International a chargé ses spécialistes d’identifier les tendances futures des médias.

Peter Huijboom, directeur général mondial des médias et des clients internationaux chez Dentsu International, a déclaré : « Nous avons estimé que cette année, après avoir été séparés des bureaux et des collègues pendant si longtemps, c’était le bon moment pour montrer comment une collaboration et une coopération radicales peuvent également apporter une certaine cohérence autour de meilleures idées, réflexions et perspectives.

Grâce à la présence d’un si grand nombre de spécialistes extraordinaires dans notre réseau de médias, nous avons pu approfondir le sujet et évaluer véritablement chaque tendance d’un œil impartial, en nous basant sur trois points de vue très différents de chacune des marques de notre agence.

Nous avons identifié les points principaux :

Connaître le post-cookie du consommateur

Google et Apple ont annoncé qu’ils allaient supprimer les cookies tiers, et avec eux, la possibilité pour les annonceurs de contrôler des indicateurs clés tels que les vues et les conversions.

Comprendre le comportement des consommateurs et interagir avec eux sera différent, l’entreprise devra trouver des moyens alternatifs pour ne pas être prise au dépourvu. Ce changement affectera les annonceurs, les utilisateurs et les éditeurs.

La priorité absolue sur laquelle les entreprises devront se concentrer sera la protection de la vie privée des utilisateurs.

Que faire dans cette période de flou ?

Au cours de l’année prochaine, les marques devront donc s’efforcer de rester proches de leur public, entamer une révision nécessaire des cookies, et commencer à trouver comment combler le vide laissé par les cookies tiers.

Facebook et Twitter demandent déjà aux utilisateurs de sélectionner les sujets qui les intéressent le plus.

Le point de départ sera toujours une compréhension approfondie du consommateur, de ses désirs et de ses besoins. On pourrait, par exemple, examiner les données de Google Analytics, de la CRM et du courrier électronique, et envisager d’adopter une plateforme de données clients pour fusionner les résultats et les rendre plus lisibles.

Se concentrer sur le commerce électronique

Il ne fait aucun doute que les périodes de fermeture ont favorisé l’essor du commerce en ligne, obligeant les marques à revoir leur manière de vendre et d’entrer en relation avec les clients.

Netflix, le géant mondial du streaming, n’a pas perdu de temps et a lancé sa première boutique en ligne, Netflix.shop, actuellement disponible uniquement aux États-Unis.

Une boutique numérique dédiée à la vente de vêtements et de produits lifestyle liés aux séries télévisées, imaginée par la plateforme pour maintenir l’attention sur un programme, dans l’attente de nouvelles saisons ou pour apaiser la mélancolie de la fin d’une série.
« Nous sommes ravis d’offrir aux fans une nouvelle façon de se connecter à leurs histoires préférées et de leur présenter la prochaine vague d’artistes et de designers qui embrassent le pouvoir de la narration sous toutes ses formes », souligne Josh Simon, vice-président des produits grand public de la marque Netflix.

Entrer dans les mondes virtuels

L’accent est mis sur le monde virtuel et le changement de marque de Facebook en est la preuve.

La réalité virtuelle montre sa puissance dans différents domaines, au premier rang desquels, par exemple, le fitness. Là aussi, le maintien forcé à domicile a permis de prendre conscience de la possibilité de faire du sport, entre les murs de son domicile, comme si on était dans une salle de sport et en compagnie.

Face à la difficulté, l’homme est ingénieux, ce qui a également conduit à l’explosion des appels vidéo, devenus un outil de socialisation primordial, et qui, avant la pandémie, étaient ignorés, ou en tout cas peu répandus, vont être révolutionnés par la création d’avatars dans le Metaverse, l’évolution d’Internet, dans lequel Mark Zuckerberg nous entraîne.

La marque devient un « citoyen »

La pandémie a violemment exposé les fragilités de notre planète et encouragé de nouvelles opportunités d’engagement commercial.

En août 2021, les scientifiques ont publié un rapport sur l’urgence climatique, que le journal britannique The Guardian a décrit comme « l’avertissement le plus fort à ce jour d’un changement climatique inévitable et irréversible ».

Les entreprises sont tenues d’agir de manière responsable, tant au niveau de la production que de la commercialisation.

Une attitude définie comme « citoyenneté d’entreprise », c’est-à-dire que l’entreprise est tenue de se comporter comme un citoyen et d’agir pour le bien de la communauté, une pensée déjà exprimée par l’économiste Antonio Genovesi au 18e siècle, et plus pertinente aujourd’hui que jamais.


Certaines entreprises, dont Samsung, Nike et Levi’s, adoptent des concepts tels que la réutilisation, la revente et la réparation pour aider les consommateurs à vivre de manière durable.

L’important est de ne pas se perdre dans une ronde de paroles non suivies d’actes, on ne peut pas faire semblant, il faut une recherche approfondie et un engagement concret et constant des entreprises, qui ne se limite pas à quelques actions limitées.

N’ayez pas peur de prendre position et de vous engager activement, c’est ce que les consommateurs-citoyens réclament à cor et à cri.

Mot d’ordre : La communauté

Selon le rapport Social Media Trends 2022 de Talkwalker et Hubspot, les consommateurs, qui sont de plus en plus au centre de l’attention, veulent être impliqués. L’objectif de la marque doit donc être de créer une communauté aussi réelle que possible.

Les médias sociaux ont bouleversé la vision traditionnelle de la publication de contenu en donnant de la valeur à la production des utilisateurs.

En premier lieu, TikTok, dont l’avenir imminent prévoit l’expansion des fonctionnalités liées au shopping.

La première étape consiste à comprendre quels sont les médias sociaux les plus utilisés par son public, puis à les impliquer dans des contenus et des défis cocréés, qui semblent pour l’instant dépeuplés, notamment chez les plus jeunes.

L’influenceur restera un personnage important, capable d’atteindre un niveau d' »influence » que la marque seule ne pourrait pas égaler. Même si vous opérez dans une petite entreprise, le conseil est toujours de s’appuyer sur un influenceur adapté à la taille de l’entreprise, qui peut engager une niche de marché importante. Veillez toutefois à ce que la figure choisie reflète les valeurs de l’entreprise.

Entre 2020 et 2021, nous avons assisté à un changement soudain dans la production de contenus sociaux, la distance physique nécessaire a fait la fortune de nouveaux formats, tels que la vidéo et l’audio en direct, en particulier, le poadcast, est devenu le format adapté à l’étude et au travail, ainsi qu’aux loisirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.