Bilan Magazine

Magazine des actualités et des tendances

Voici quelques informations préalables pour bien déguster son caviar

La sélection du caviar doit tenir compte de la taille du grain, de la couleur, de la texture et, bien sûr, de la saveur. Chaque espèce de caviar développe ses propres caractéristiques, et chaque espèce de caviar mûrit et est sélectionnée, ce qui donne lieu à des arômes distincts. C’est pourquoi chaque boîte de caviar est unique. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut goûter au caviar. Il est donc conseillé de se rendre en magasin et de goûter le caviar pour comparer chaque type d’arôme et prendre une décision éclairée sur la base de conseils d’experts. Par exemple, vous pouvez essayer le caviar Sturia. De plus amples informations dans cet article.

Qualité du caviar par rapport à deux critères clés

Il existe deux paramètres clés déterminant la qualité d’un caviar.

L’espèce de la source des œufs

Le paramètre de l’espèce a le plus d’influence sur le résultat final. En effet, le caviar d’un esturgeon, comme le Sevruga, diffère grandement de celui d’un Béluga, qui présente de gros grains argentés.

Le processus de préparation du caviar

La préparation a un impact important sur la qualité du caviar de chez Sturia. En fait, il existe trois types de préparation. Le malossol frais avec une teneur en sel maximale de 5 % est préféré par l’amateur. Le caviar salé à 8 % est plus adapté au marché américain. Les œufs mous, trop mûrs ou endommagés sont utilisés pour fabriquer du caviar pressé. Cinq kilogrammes de caviar frais sont nécessaires pour un kilogramme de caviar pressé. Il a une saveur plus fruitée, plus forte, et beaucoup de gens le trouvent trop salé. C’est le caviar le plus populaire parmi les Russes.

Découvrir les différents types de cet aliment de luxe

Il existe deux principaux de caviar, en grains et pressé.

Le caviar en grains en trois variétés

Le caviar béluga est le caviar le plus cher produit par le plus grand esturgeon (800 kg). Les grains sont de couleur gris foncé, fermes et bien séparés. Ils ont le plus d’œufs par gramme, mais ils sont aussi les plus délicats. Lorsque le caviar éclate, il devient huileux. Le béluga représente environ 20 % du total des prises et des ventes.

L’Oscetra se distingue également par ses grains plus petits (50 œufs par gramme), sa régularité, sa couleur grise avec des reflets dorés, et sa saveur fruitée. Elle est fréquemment considérée comme la meilleure. Elle est légèrement moins chère que le Beluga et représente environ 30 % des captures et des ventes.

Le Sevruga est produit par de petits esturgeons et consiste en de très petits grains (70 œufs par gramme) qui sont gris foncé, parfois presque noirs. C’est l’option la moins chère, mais ce n’est pas la pire ! Son prix reflète le fait qu’il est le plus largement disponible. Il représente la moitié des captures et des ventes.

Le caviar pressé avec des grains plus murs et comprimés

Composé de grains mûrs compressés (la queue d’une pêche). 1 kg de caviar pressé nécessite 5 kg de caviar frais. Il a une saveur plus forte et est plus fruité que le caviar frais, mais il est souvent considéré comme trop salé. Il est cependant le caviar préféré des Russes et des connaisseurs. Il coûte environ la moitié du prix du béluga.

Le caviar blanc, que produisent les femelles esturgeons albinos, présente peu d’intérêt. C’est juste une anomalie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bilan Magazine