Bilan Magazine

Magazine des actualités et des tendances

Etudes à l’étranger : Les erreurs à ne pas commettre

Continuer les études à l’étranger est le rêve de milliers d’étudiants, notamment les nouveaux bacheliers. Alors que vous devez quitter votre pays pour quelques années, des préparatifs importants s’avèrent nécessaires. Découvrez quelques mauvaises idées qui risquent d’ennuyer votre voyage.

Ignorer l’hébergement

Les voyages d’un étudiant à l’étranger requièrent une bonne préparation. Dès la réception de la lettre de confirmation de la demande d’entrée à une université à l’étranger, il faut régler toutes les paperasses administratives. En même temps, vous devez préparer votre installation sur les lieux. Vous avez intérêt à chercher votre hébergement au préalable, surtout si votre établissement ne garantit pas cet avantage.

Profitez d’internet pour trouver un studio pour étudiant à proximité de votre université ou centre de formation. Jetez un œil sur le coût moyen du loyer pour prévoir le budget adéquat. N’hésitez pas à contacter une agence immobilière sur les lieux pour proposer les logements les moins chers adaptés à vos besoins. Assurez-vous de signer un contrat de bail quelques jours avant votre arrivée au plus tard.

Si l’un de vos camarades de classe prévoit de rejoindre la même université que vous, pensez à une colocation. Vous aurez à départager les charges du loyer. Mieux encore, vous aurez une amie pour vous soutenir et vous accompagner tout au long de votre étude.

Emporter trop de bagages

Pas question de louer un camion de déménagement ou un conteneur pour transporter vos bagages vers votre lieu d’étude. Si vous allez séjourner auprès d’un studio meublé, vous n’aurez pas besoin d’apporter des mobiliers. Il suffit d’apporter une ou deux valises qui contiennent vos affaires : vêtements, chaussures, ordinateur portable, fournitures scolaires, etc. Vous pouvez également emporter les articles de décoration non encombrants. Prenez en compte la limite du poids de bagages gratuit par personne.

Utilisez votre économie pour acheter quelques accessoires de cuisine : marmite, poêle, couverts, etc. Vous avez intérêt à cuisiner pour éviter les dépenses flagrantes. Jetez un œil sur les recettes rapides pour manger sain et équilibré au quotidien, sans passer beaucoup de temps à la cuisine. Achetez sur les lieux les produits alimentaires et les produits d’hygiène.

Garder trop de contacts

A votre arrivée sur les lieux, vous vous sentirez certainement seul. Ce qui n’est pas du tout traumatisant si vous souhaitez vous concentrer réellement sur vos études. Vous pouvez garder le contact avec votre famille et vos amis par téléphone ou sur les réseaux sociaux. Toutefois, limitez les heures de communication avec vos proches pour éviter de perturber vos études. Passez un long appel vidéo uniquement le week-end. Consacrez vos temps libres à des recherches scientifiques et à des lectures.

Prenez garde contre les autres étudiants qui vous incitent à ne pas assister aux cours pour rejoindre des endroits de loisirs. Déclinez les invitations pendant les heures de cours et de révisions.

Oublier le budget nécessaire

Même si vous êtes boursier, vous devez avoir une estimation de vos dépenses mensuelles. Considérez le loyer de votre logement, la restauration, les loisirs et surtout les dépenses liées à vos études. Vous aurez besoin d’entretenir vos matériels informatiques, d’imprimer des documents, de payer l’abonnement à internet, d’acheter des livres et autres. Effectuez un tableau pour avoir le montant nécessaire par mois, en fonction de vos besoins.

Au fil du temps, si vous avez du mal à gérer votre petit budget, il est possible d’exercer un travail à mi-temps. Consultez les journaux en papier pour repérer les emplois qui pourraient vous aider à couvrir vos dépenses mais aussi pour réaliser des petites économies. Veillez toutefois à assurer correctement vos études.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bilan Magazine